Si vous utilisez Twitter et que votre liste d’abonnés s’allonge, il est bon de prendre un temps d’arrêt pour réaliser que vous ne parlez pas dans le vide. On oublie parfois qu’il n’y a pas que nos amis proches et les quelques personnes avec qui on s’est lié d’amitié lors d’un Tweeup qui nous lisent.

Je vous offre donc ce petit exercice de visualisation.

Si comme Claude vous avez environ 80 abonnés, vous remplissez le Théâtre du Château Dufresne.
Capture d’écran 2010-05-02 à 17.32.08


Si comme Evan vous avez environ 200 abonnés, vous remplissez le bateau-mouche du Vieux Port.
Capture d’écran 2010-05-02 à 17.33.22


Si comme Marie-Claude vous avez environ 500 abonnés, vous remplissez le Théâtre du Casino.
Capture d’écran 2010-05-02 à 17.33.59


Si comme Annie vous avez environ 800 abonnés, vous remplissez le Monument National.
Capture d’écran 2010-05-02 à 01.04.18


Si comme Marie-Annick vous avez environ 1300 abonnés, vous remplissez le House of Blues de Chicago.
Capture d’écran 2010-05-02 à 17.34.35


Si comme Daniel vous avez environ 2200 abonnés, vous remplissez le Théâtre Saint-Denis.
Capture d’écran 2010-05-02 à 17.31.30


Et si vous visez les 6000 abonnés, vous remplirez le Radio City Music Hall.

Capture d’écran 2010-05-02 à 01.09.26
Disons que ça remet les choses en perspective, hein? Alors avant de tweeter une beuverie, de pleurer un amour brisé ou de partager votre nouvelle obsession pour le Derby du Kentuky (comme je l’ai fait avant-hier – go Super Saver!), ça vaut la peine de penser au nombre de personnes qui endurent nos niaiseries.

Merci à mes abonnés de lire les miennes!