Levées de bon matin, on se dirige vers les rives du fleuve. On allait tout de même pas quitter Baie-Saint-Paul sans voir le Saint-Laurent! Près du quai, des trottoirs de bois nous invitent à aller visiter Habitat 07, bâtiment écologique résultant du projet Le Rebus global. Entièrement construit de matériaux green ou recyclés et faisant l’éloge des énergies nouvelles, il s’élève en toute modernité à travers les arbres.

IMG_1977
IMG_1981
IMG_1984
IMG_1986
IMG_1988
IMG_1989
IMG_1993
IMG_1995

Après avoir croisé quelques épinettes malades aux joues de feu, on pique une jasette avec un couple d’un certain âge. Après nous avoir montré avec fierté l’application « J’bois d’la bière » de son iPhone, l’homme du couple nous demande de les prendre en photo. Je capte le moment avec une photo standard et une autre où il vole un petit bisou à sa douce. Il nous rend la pareille et joue au photographe avec mon téléphone, et on reprend les deux mêmes poses qu’eux, pour rigoler.

IMG_2004

On laisse derrière nos deux amis un peu confus et on entre dans un petit boisé, vers les dunes. C’est paisible et relaxant.
On prend un moment de détente, les fesses sur une bûche.

IMG_2011
IMG_2012
IMG_2021
IMG_2024
IMG_2027
IMG_2028

Le quai et ses bras de roc nous interpellent et on trotte jusqu’à sa pointe. Anne-Marie trouve des trésors sur la plage et décide de se faire une bague de princesse de Charlevoix.

IMG_2030
IMG_2046
IMG_2048
IMG_2056

De retour dans la voiture, on s’arrête pour dire bonjour à un taureau couillu. Il nous murmure des secrets.
IMG_2063
IMG_2067
IMG_2065
Mais notre vraie destination est La ferme basque de Charlevoix, où un couple français a fondé sa ferme de canards. C’est calme : nous sommes seules sur la propriété. Isabelle, la charmante éleveuse, nous accueille. On lui demande si nous pouvons voir les canards. « Bien c’est pas la saison pour les gros canards, mais je peux bien vous montrer les quelques canards qu’on a » nous dit-elle. On entre dans la grange et les « quelques » canards sont en fait des centaines de canetons âgés de 11 jours à trois semaines. Trop mignons!
IMG_2073
IMG_2077

Et trop bons dans nos assiettes sous forme de foie gras, rillettes et autre délices. Sorry, babies!

Deuxième destination à thématique d’oiseau : Le centre de l’émeu de Charlevoix, une entreprise où on peut voir les élevages d’émeus et aussi acheter ses produits dérivés : de la charcuterie, bien entendu, mais aussi des produits de beauté et de soins personnels comme la célèbre huile d’émeu, qui est extraite de la masse graisseuse qui est dans la bosse de l’oiseau.
IMG_2161
IMG_2157

Mais qu’en est-il des bêtes en question? Elles sont pas mal comiques! Et difficiles à photographier, car elles bougent tout le temps.
IMG_2149
Celle-ci était plus calme, mais tout de même farouche.
IMG_2121

Anne-Marie se remet derrière le volant, je sélectionne une playlist sur le iPod, et on prend la route vers le Parc national des hautes-gorges-de-la-rivière-Malbaie pour un bain de pierre et de verdure. C’est beau!
IMG_2176
IMG_2168
IMG_2173
Fatiguées et en manque d’un peu de chillax, on est trop heureuses d’arriver à notre hôtel, L’auberge des 3 canards, une vaste propriété avec table gourmande. La chambre est grande et confortable et notre balcon nous offre une vue imprenable. Et cette fois, on a deux lits. Yé!
IMG_2208
IMG_2202
Et comme nous sommes encore hors saison (ne me demandez pas les dates des hautes et basses saisons, même les gens de l’hôtel n’ont pas la réponse et ont l’air d’y aller au feeling), le forfait chambre, petit-déjeuner et repas de 5 services pour deux nous coûte 330$, auquel s’ajoutent les extras du repas, comme une bonne bouteille de vin au souper et un délicieux foie gras poêlé. Parlant de souper, j’aimerais bien vous montrer des images, mais les blogueuses bouffe ont elles aussi besoin d’un break de temps à autre et j’ai pour une fois laissé l’appareil photo de côté. Grands moments du repas : un filet de veau nappé d’une sauce à la crème et aux noix et un baluchon de Fleurmier de Charlevoix flambé à la liqueur de Sortilège et au sirop d’érable. Un régal tout en douceur.

Après un dernier coup d’oeil sur le ciel qui s’endort, on se glisse à notre tour sous les draps et on rêve aux oeufs magiques des émeus.
IMG_2093