Bingo : vous venez de trouver le meuble danois de vos rêves au marché aux puces. Mais comment lui conserver son look d’enfer? Les meuble danois modernes manufacturés au milieu du 20e siècle avaient l’avantage d’être fabriqués avec du bois de qualité, issu d’arbres matures ayant poussé lentement : teck, chêne, bois de rose et hêtre. Ils sont donc très durables. Avec un minimum de soins, vous pourrez conserver à votre trouvaille sa beauté et son lustre pour les années à venir.

Le teck est rarement laqué, alors on utilisera une huile de teck à l’aide d’un chiffon doux au moins une fois par année où au besoin si le bois vous semble sec. L’huile procurera une résistance aux taches et rehaussera le lustre naturel du bois. L’huile de citron ou l’huile minérale font aussi un bon boulot, mais demanderont plus de temps afin que le bois les absorbe. Évitez l’époussetage à l’aide de produits de type Pledge, qui encrassent le bois. J’utilise le Swiffer duster pour ce travail car il ne nécessite pas de produit supplémentaire. Un vieux bas de nylon (propre!) ferai aussi l’affaire. Une tache? Frottez la surface à l’aide d’une laine d’acier fine et de savon à bois (comme le savon Murphy), rincez et laissez sécher, puis huilez la surface fraîchement nettoyée.

Procédez de la même façon pour les autres types de bois non laqués, en gardant en tête que l’huile pourrait rendre plus foncés certains bois clairs comme le chêne et le hêtre.

Pour les meubles laqués comme ceux en bois de rose, c’est le temps de sortir le poli à meuble et la cire. Dans mon cas, j’utilise le un poli à meuble en aérosol pour l’entretien hebdomadaire et je frotte à la cire une fois par année. C’est un peu sportif, mais c’est du plus bel effet!

Et ai-je besoin de vous dire de ne pas mettre votre ensemble à salade en teck au lave-vaisselle? Nettoyez les plats sales en frottant un peu de sel sur leur surface à l’aide d’un demi citron, passez-y un linge légèrement humide et essuyez. On peut huiler avec de l’huile minérale, qui n’est pas toxique. Bon appétit!

Source des informations pour la rédaction de ce billet : www.danishteakclassics.com