Je vais devoir mettre ma liste des meilleures izakayas à Montréal à jour, car j’ai enfin essayé le Saka-Ba. Quel formidable restaurant!   saka-ba-izakaya-montreal saka-ba-izakaya-montreal saka-ba-izakaya-montreal Situé dans un grand local de l’avenue Mont-Royal, le Saka-Ba nous accueille dans un environnement rouge et gris décoré d’affiches de films et d’objets japonais qui donnent tout de suite le ton. C’est le petit dernier de Junichi Ikematsu (Jun-I), avec Diana Padaram et sa brigade aux cuisines. Depuis février, cette grande cuisine ouverte nous permet d’observer l’équipe au travail, mais nous épargne la chaleur des fourneaux grâce à un panneau vitré. On est bien et c’est beau. J’apprécie aussi que l’ambiance sonore soit à un niveau confortable. Quel plaisir! La carte est courte et bien montée, et on n’hésite pas avant de commander quelques plats à partager et un bol de ramen par convive. Je suis avec Gab, alors il n’y a pas de longue discussion quand vient le moment de choisir les plats : on a les mêmes envies d’essayer les classiques de l’izakaya. High five! Je débute avec une bière maison en fût garnie d’une houpette crémeuse de slush à la bière et au yuzu. saka-ba-izakaya-montreal saka-ba-izakaya-montreal saka-ba-izakaya-montreal Premier service : la salade de pieuvre et asperges, parfaitement cuites et assaisonnées de sésame. saka-ba-izakaya-montreal La portion est un peu petite, alors si vous êtes plusieurs, pensez à commander un bol par personne. On en aurait voulu un peu plus, car elle était excellente (mais le prix est approprié). On enchaîne avec les meilleurs gyozas que j’ai mangé à Montréal. saka-ba-izakaya-montreal saka-ba-izakaya-montreal Petit côté croustillant, garniture moelleuse… Ils étaient aussi délectables que ceux que je dévorais au Japon. Pas étonnant que le restaurant en vende un millier par semaine. Le poulet karaage arrive ensuite et est chaud et juteux. Et j’adore le look un peu lunaire de sa peau salée et dorée. saka-ba-izakaya-montreal On l’accompagne de frites de patate douces et de la même mayo épicée que celle qui est servie avec le poulet. Si vous passez au Saka-Ba pour prendre un verre et une bouchée, ce duo poulet et frites est parfait avec une bière froide. saka-ba-izakaya-montreal C’est enfin le temps des ramen! J’opte pour le shoyu en format moyen (j’ai curieusement le choix entre moyen et grand, il n’y a pas de petit), n’ayant pas la place dans mon bedon pour un gros bol de soupe. La portion est parfaite. Les nouilles aussi. L’oeuf me fait de l’oeil alors que je l’avale goulûment et la viande est tendre sous la dent. J’ai beaucoup apprécié les saveurs du plat et sa jolie présentation. On sert aussi des soupes ramen avec un bouillon au homard et un autre au poulet. saka-ba-izakaya-montreal saka-ba-izakaya-montreal Comptez environ 40$ par personne pour ce repas, incluant la bière, les taxes et le pourboire. Avec ses longues tables communautaires, le Saka-Ba est parfait pour les fêtes entre amis. La prochaine fois, j’y vais avec la famille! Saka-Ba 1279 Avenue Mont-Royal est (514) 507-9885 Ouvert en soirée dès 17h, jusqu’ à 23h du lundi au jeudi et le dimanche, et jusqu’à minuit les vendredis et samedis. Le restaurant n’est pas ouvert pour le lunch. Pas de réservation Page Facebook du restaurant Si vous cherchez d’autres restaurants où manger japonais, consultez ma liste des meilleurs izakayas à Montréal.

Pour d’autres idées et découvertes, suivez Tellement Swell sur Facebook.

Et suivez-moi sur Instagram et Twitter pour deux autres doses de swell.