Depuis environ un an, on annonce la mort du cupcake et l’arrivée du beigne comme nouvelle pâtisserie branchée. Et je ne pourrais pas en être plus heureuse. Les beignes, c’est la vie.

Bien sûr, je ne parle pas ici des beignes au vent et au mastic des grandes chaînes, qui sont vite avalés et vite oubliés. Je parle de beignes gourmet, garnis avec originalité, au moelleux réconfortant et à la croûte parfaitement bronzée par leurs passages dans la friteuse. Et personne ne bat ceux de Saint-Donut. Préparés par Rachel (je ne connais pas son nom de famille) dans les cuisines du restaurant Gros Jambon, ces beignes sont comme ceux de ma grand-mère, si ma grand-mère avait été une artiste de la garniture. Car si la pâte frite qui forme la base de ces gâteries est parfaite, c’est ce qui la chapeaute qui donne aux beignes de Saint-Donut leur caractère incomparable. Voyez plutôt :

Amazing treat from Saint-Donut, sold at Gros Jambon

Ice cream sundea : une merveille garnie de glacage, trait de chocolat, morceaux de cornet et bonbon à la cerise.

4aa82d1c879911e2979222000a1f9bc6_7

Fritter aux pommes et au whisky Jameson

09c31e42873f11e2aa2222000a1f974c_7

Noix de coco et guimauve

D’autres saveurs que j’ai vu passer :

  • Flotteur rhum & Coke
  • All-dressed (chips, pretzels et popcorn sur un glaçage au chocolat)
  • Vanille et canneberge
  • Bourbon et sucre à la crème
  • Avoine et beurre d’arachides
  • Noix de coco et chocolat
  • Sticky toffee pudding
  • Mojito
  • Fritter au bacon et aux pommes

On est loin des roues de tracteur au miel!

On peut déguster les beignes de Saint-Donut chez Gros Jambon, Café Plume, Café Différance (sic), Café Myriade, Art Java et chez Fou d’ici. En attendant, allez donc aimer la page officielle sur Facebook et suivre celle qui est derrière ces merveilleux beignes sur Instagram.