La semaine dernière, j’étais invitée au restaurant Bar & Boeuf pour goûter au nouveau menu imaginé par le chef exécutif Simon Mathys (Les Cons Servent, Laurie Raphaël Québec). Comme je travaille dans le Vieux-Montréal, je passe devant cet établissement ouvert en 2009 pratiquement à tous les jours. J’avais toujours eu l’impression que c’était une « place à comptes de dépense », où les gens d’affaires allaient manger de bons repas en parlant business sans trop réaliser ce qui se trouvait dans l’assiette. Je me trompais, car derrière les apparences purement BCBG se cachait un bistro gourmand et un menu avec quelques revers étonnants.

L’endroit est immense (aux gens qui me demandent toujours des adresses pour des gros groupes : prenez note!), mais il s’en dégage une élégance conviviale. L’accueil souriant qui est offert à chaque personne qui entre dans les lieux est aussi un bon signe. On ouvre le menu, on fait nos choix, et on commence.

En entrée, deux plats pour nous. Le premier est le flanc de porc, chanterelle, huître et crosne. J’aime mon flanc de porc un peu plus gras, mais la cuisson est bien. Les crosnes apportent du croquant et une touche extra-terrestre au look du plat. L’huître bien fraîche donne un côté luxueux à cette entrée.

Deuxième choix : homard, citron Meyer, brioche, beurre de ciboulette. L’idée d’utiliser le citron Meyer, plus sucré, est bien. Et que dire que cette élégante présentation? Je trouve souvent triste que si peu de restaurants nous offrent la chance d’admirer d’aussi beaux assemblages. Nous vivons dans une ville qui apprécie pourtant l’élégance, mais avec la vague gastro-pub (que j’adore, ne vous y méprenez-pas), les assiettes sont souvent unilatérales. Sur le menu du Bar & Boeuf, en coup sur coup, les assiettes ont du relief et s’illuminent sous les couleurs des ingrédients. C’est charmant. Poétique.

En plat principal, j’opte pour les shortribs de boeuf, servis avec de l’orge, des radis (cuits!), et une sauce au foie gras qui enveloppe la viande de sa mousse.

Cuisson parfaite, mais j’ai la dent salée et j’aurais bien aimé une pointe d’assaisonnement de plus. Les radis cuits sont vraiment surprenants, j’adore. J’aime aussi la taille des portions – pour une fois, je ressortirai d’un quatre services sans me sentir trop pleine.

Mais je n’allais pas rater les desserts du chef pâtissier Brian Verstraten! C’est un beau fondant au chocolat, noix de cachou et banane qui s’offre à moi, le tout couronné d’un sorbet au fruit de la passion. Notons que chaque dessert est proposé avec un sorbet maison.

Et les prix? On s’en sort pour environ 60$ par personne avant le vin pour une entrée, un plat et un dessert. Si vous aimeriez essayer la cuisine de Simon Mathys à prix fixe, un menu dégustation 5 services est aussi offert pour 55$ par personne. Pour encore moins cher, je vous suggère le menu de 22h, qui offre deux plats pour 22$. Pour ma part, j’y retournerai plus que probablement pour le lunch, avec des midis express à 22$ et 25$.

Bar & Boeuf
500, rue McGill (coin Notre-Dame)
Montréal
(514) 866-3555

Bar & Boeuf sur Facebook
Bar & Boeuf sur Twitter