Je n’ai pas encore allumé le chauffage. Je refuse que le temps froid arrive. Mais ça y est, je ne peux m’en tirer, il fait frette! Pour me consoler, un petit gratin. À quoi? Aux légumes d’automne : courge, choux, citrouilles et chou-fleur, présentement à leur apogée. Mon préféré reste celui que j’ai nommé « Gratin extraterrestre » pour ses allures de météorite étrange. 

Ça commence par un chou-fleur romanesco. Pointu. Vert. Fascinant.
Romanesco, the most alien looking of all vegetables
Je le lave et je le coupe en fleurets, que je fais cuire environ 6 minutes à l’eau bouillante salée.
Puis, je râpe finement un peu (beaucoup) de Gruyère.
IMG_7407
Pendant que le chou-fleur cuit, je prépare une sauce béchamel (j’ai vraiment besoin de vous expliquer comment?) à laquelle j’ajoute un petit peu du fromage râpé. Sel, poivre et thym s’envoient en l’air avec le fromage. Je verse le tout sur le romanesco, qui me regarde de ses pointes hypnotisantes. La sauce se love entre les fleurets comme une bordée de neige sur une forêt de sapins.
IMG_7409
J’ajoute le fromage. La bordée de neige se transforme en tempête de janvier.
IMG_7412
Trente minutes au four à 350, jusqu’à ce que les pointes des fleurets soient dorées.
IMG_7413
Je sers le tout avec une petite salade de tomates. 
IMG_7417
Chaleur. Saveur. Bonheur. Qui a besoin d’une fournaise?