Ce jour-là, il faisait gris pour la première fois de notre voyage à Londres. Un gris venteux qui donne envie de réconfort. C’est ce jour-là que nous avons décidé d’aller prendre l’afternoon tea au chic restaurant Wolseley. Attention, on ne parle pas ici du high tea, repas plus costaud qui était autrefois dévoré par la classe ouvrière et qui était composé de pâtés à la viande ou au poisson, de légumes, plats de fèves et de crumpets. La confusion est fréquente chez les nord-américains, comme je l’ai découvert pendant ma préparation pour ce voyage. Si on parle de petits-fours, de scones, et de sandwiches sans croûte, il s’agit de l’afternoon tea, mis à la page par Anna Russell, duchesse de Bedford, au milieu du 19e siècle. À cette époque, la duchesse aimait inviter ses amies à savourer thé, sandwiches et pâtisserie pour combler la longue attente qui la laissait faible et affamée entre le petit-déjeuner et le repas du soir, qui était à l’époque de plus en plus tardif. L’idée fut appréciée par les dames de bonne société qui adoptèrent l’idée. L’afternoon tea était né.

Mais revenons au Wolseley.

Nous sommes accueillies dans cet endroit ultra-chic par un portier en gants blancs et chapeau melon. Un peu inquiète par notre look jeans et foulard de voyageuse, nous sommes vite soulagées de voir que les clients sont aussi en mode simplicité, avec quelques personnes plus élégantes ici et là. Après un petit 20 minutes d’attente (nous n’avions pas de réservation), nous prenons place à la table de marbre près du bar et commandons le full afternoon tea pour deux.

Au menu : des finger sandwiches, des petits-fours, des scones aux raisins, de la clotted cream, de la confiture de fraises et du thé. Le tout est servi dans l’argenterie fine de la maison. Ceux qui ont moins faim choisiront le cream tea, composé simplement de scones et de ses accompagnements, ou partageront un full tea à deux (il n’y a alors que trois petits-fours, deux scones et cinq sandwiches). On peut même ajouter un verre de champagne pour quelques pounds de plus. Notre beau plateau à étages arrive.

 

Nos yeux sont grands comme des assiettes devant ce festin. On débute par les sandwiches fins, un à la fois, en gloussant de plaisir comme des écolières devant Justin Bieber. Mon préféré est celui au poulet et à l’estragon, un mélange succulent.

C’est le temps d’un scone! Est-ce qu’on met la clotted cream avant ou après la confiture? Nous ne sommes pas certaines, alors on ne prend pas de chance et on essaye les deux. Tout pour la science culinaire. Dehors, il pleut fort pour la première fois du voyage. Le thé nous réconforte.

On passe ensuite aux petits-fours, qu’on sépare en deux pour goûter à tout : damier, tartelette aux fraises, macaron, gâteau truffé au chocolat, éclair au café et cheescake. Que dire de plus que MIAM!

À 21 pounds par personne, l’afternoon tea du Wolseley est un vraie bonne affaire. Nous avons comparé un peu partout en ville et nous avons rarement vu moins cher pour un aussi beau repas. Ce jour là, comme nous sommes allés plutôt tard, nous n’avons pas vraiment soupé par la suite, ce qui a aussi aidé à amortir le prix.

Alors que nous réglons la facture, le charmant serveur nous apporte d’autre eau chaude pour le thé. On regarde la pluie terminer son parcours du ciel au sol. Et c’est terminé. Pas besoin de parapluie! Je vous le dis, Londres nous aime.

The Wolseley

160, Picadilly

Londres

Tél. : 020 7499 6996

Réservation recommandée