Cette journée-là, nous avions décidé d’aller aux puces. Celles de Petticoat Lane. Erreur! Cet endroit bondé de gens se spécialise dans les choses que je déteste voir aux puces : des bas blancs, des copies de lunettes griffées, des bijoux de pacotille… Vous voyez le genre.

IMG_1313
IMG_1312
IMG_1310

Après avoir fait quelques achats distraits à un kiosque de souvenirs, je dis à Isabelle « On devrait aller à Camden Market. J’pense que c’est mieux. »

J’étais bien informée!

IMG_1325
IMG_1380

À Camden, on peut se promener dehors comme à l’intérieur et passer de vrais beaux moments. On flâne, on magazine, on goûte, et on découvre! Le marché est en fait un réseau de plusieurs petits marchés : Camden Market proper (vêtements neufs et vintage, musique, bijoux, etc.), la petite section de Inverness Street (fruits et légumes frais), Camden Lock (créations originales, vêtements, bibelots, canal où regarder passer les bateaux pontons, bijoux et beaucoup de restaurants dont beaucoup de curry shops) et mon coin préféré, Stables, où le vintage est roi.

On commence par le Lock et ses environs. Ça sent bon! Et c’est amusant de voir les gens s’installer sur de vieux scooters pour savourer leurs repas.

IMG_1332
IMG_1354
IMG_1333
IMG_1317
IMG_1330
IMG_1378

Mais c’est dans la section Stables, ancienne écurie commerciale d’un service de livraison, que nous avons vraiment perdu la tête.
IMG_1376
IMG_1362
IMG_1359
IMG_1367
IMG_1358
IMG_1357
IMG_1363
IMG_1369
IMG_1374

Vous imaginez ma face devant ces étalages? C’était comme un rêve. Et qu’est-ce que j’ai rapporté?

Mon premier achat est un support à rôties Lurpak, marque de beurre. Le petit personnage de Donald, créé par Nick Park (père de Wallace et Gromit) était la vedette des publicités de l’époque. L’objet date des années 80.
IMG_1460

Deuxième achat : une vieille bouteille de laboratoire avec l’inscription « Pot Nitrate » sur le verre.
IMG_1461

À mon arrivé, j’ai googlé « pot nitrate » (en fait, le « pot » est pour « potassium ») pour savoir ce que c’était, car il en restait des traces noires dans la bouteille. La réponse est que c’est de la poudre telle qu’utilisée pour les feux d’artifice et les balles de fusils. Disons que j’ai frotté très fort pour nettoyer le tout! Ça aurait été un peu idiot de me faire arrêter aux douanes pour ça.

Pour terminer sur une note qui n’est pas teintée de danger et calmer ma mère qui doit paniquer à cette histoire de pot nitrate, voici une des pubs de Donald pour Lurpak!