J’avais déjà identifié le Lawrence comme une de mes tables préférées pour le brunch. Mais je n’avais jamais rédigé de billet à son sujet, alors voici!

Le Lawrence est un endroit très féquenté par la faune du Plateau. Ses petits-déjeuners gourmands, son bon café et son ambiance ensoleillée en font un endroit où il fait bon ouvrir les yeux. On aime aussi les tasses dépareillées comme celles de grand-maman et l’eau servie dans des bouteilles de lait anciennes. Pour éviter de faire la file, allez-y avant 11h, si vous n’avez pas trop fêté la veille. Sinon, comptez entre 20 minutes et une heure d’attente. (Vous êtes prévenus.)

Lors de ma dernière visite, j’ai dégusté une tartine recouverte de jambon, de Tomme, d’un oeuf et de verdure (13$). La portion est belle, juste assez copieuse pour nous rassasier sans alourdir notre pas pour la marche qui suivra le repas. La charcuterie est d’excellente qualité. Sur le pain grillé, le fromage bien fondant est encore meilleur une fois recouvert du jaune coulant de l’oeuf.

La portion raisonnable laisse aussi un peu de place pour terminer le repas avec une des douceurs dont le Lawrence connait bien le secret. Ma copine Amelia opte pour le scone (4$) servi à l’anglaise avec de la confiture de fraises et de la clotted cream. Soyez avertis : ils sont aux raisins. Moi j’aime bien, mais ma compagne fait le triage avant de croquer la bête.

Je termine mon repas avec les beignes, qu’on peut choisir au citron, au chocolat ou à la crème pâtissière (4,50$). Ou on fait comme moi, et on commande le trio qui nous laisse essayer chaque saveur. La friture est légère et les beignets brillent sous leur voile de sucre. Attention aux accidents, le chocolat a tendance à éclater au visage du client!

 

Lawrence
5201, boulevard Saint-Laurent
Brunch le samedi et le dimanche de 10h à 15h
Menu disponible via Twitter