C’est en 2007, lors d’un concours de mixologie Grey Goose qui a mit au défi les créateurs de cocktails que le Jolicoeur a fait son premier tour dans un shaker. Son papa : David Wolowidnyk du West Restaurant and bar de Calrgary. Je l’ai goûté lors de l’événement média qui précédait la soirée Apéritif à la Française 2011 et c’était vraiment bon – pas trop sucré, très parfumé, un vrai cocktail de soif. Avec comme notes principales la fleur de sureau et les raisins verts, c’est un cocktail frais, frais, frais!

Jolicoeur

8 raisins verts

1 oz de vodka Grey Goose (ou ce que vous avez sous la main, on ne fera pas de chichi)

2 oz de sauvignon blanc de la Nouvelle-Zélande

1 oz de sirop de fleur de sureau

1/4 oz de jus de citron frais

Écraser les raisins dans un shaker à l’aide d’un pilon de bar. Ajouter le reste des ingrédients et secouer vigoureusement. Passer dans un verre à martini froid à l’aide d’un tamis fin et garnir d’une fleur de surrau ou, si vous n’êtes pas Heidi, de quelque raisins sur une pique.

« Mais Eve » allez-vous me dire. « Tu prends ça où, du sirop de fleur de sureau? » Chez Ikea!