Aujourd’hui, je partage avec vous mon nouveau commerce préféré dans le quartier : le Bièrologue. Ouvert cet automne sur Ontario à un coin de rue du marché Maisonneuve, je n’y avais pas encore mis les pieds avant les fêtes. Quelle erreur! C’est un commerce formidable qui ajoute beaucoup à ce coin d’Hochelaga-Maisonneuve, qui se transforme tranquillement en rendez-vous gourmand.

Le Bièrologue

Le Bièrologue

Le Bièrologue

Le Bièrologue est une petite entreprise familiale qui se spécialise dans les bières du Québec. L’endroit est super sympathique et propose des bières réfrigérées ou en tablettes ainsi que des collations aussi québécoises que les bières. Il y a même du cidre de Jodoin et de la pizza Stromboli surgelée!

Le Bièrologue

Le Bièrologue

Le Bièrologue

On se promène, on explore, on se donne soif! Et si on a des questions, le personnel est non seulement gentil, mais très bien informé.

Le Bièrologue

Le Bièrologue

Pour ma première visite, j’ai acheté la Broken 7, une ale rafraîchissante, et la No. 13 Tennessee Pit Caribou, la porter dont je me suis servie dans la recette d’hier.

Le Bièrologue

Le Bièrologue

Avouez que vous m’enviez mon quartier!

Le Bièrologue
4301, rue Ontario est
(514) 251-8484

Heures d’ouverture:
Tous les jours de 11h00 à 19h00
jeudi et vendredi 11h00 à 21h00

Sur Twitter

Sur Facebook

  • Julie tremblay

    Dommage qu’on oublie de dire que ce commerce est une copie de Bières Etc qui s’est établie un an avant lui sur Ste-Catherine à quelques coins de rue… Comme quoi même les opportunistes réussissent à avoir des articles sur les blogues.
    Désolée Eve. J’aime beaucoup ce que tu fais mais je pense que des commerces qui en copient d’autres sans se soucier du tort qu’ils vont leur faire, ça mérite d’être dénoncé

    julie T

    • Eve Martel

      Je trouve que le Bières Etc. fait plus « épicerie », il y a bien plus de produits alimentaires. Ça n’est pas non plus le premier commerce avec un focus « produits de chez nous » en ville, alors je ferais attention avant de parler de plagiat et de faire des accusations d’opportunisme. Je crois que les deux commerces peuvent très bien vivre dans le même quartier.

      Perso, le commerce de la rue Ste-Catherine est trop loin de chez moi pour devenir un commerce de proximité (la preuve, je n’y suis allé qu’un fois depuis son ouverture), alors je préfère le Bièrologue, qui est à trois minutes de chez moi. C’est comme pour un dépanneur. Et en passant, ils ne m’ont pas approché pour que je parle d’eux, ça vient de moi et de mon amour pour l’endroit. 😉

  • Brigitte Couture

    Chère Eve,

    Vous êtes bien entendue libre de fréquenter les établissements que vous souhaitez. Toutefois, puisque vous mentionnez mon commerce, je vais me permettre une brève incursion sur votre blog pour apporter une légère précision car je ne voudrais pas que vos lecteurs qui n’ont jamais visité mon commerce en aient une opinion erronée.

    En fait quand vous dite que mon commerce fait plus ‘épicerie’ je crois que ça peut porter à confusion. Je ne suis pas une épicière qui a choisi de se spécialiser dans les bières de microbrasserie mais bien l’inverse. J’ai une formation en brassage et j’ai suivi plusieurs ateliers de dégustation offerts par des bièrologues reconnus (Mario d’Eer, Guy Lévesques etc.), auxquels s’ajoutentent la lecture de plusieurs ouvrages et de nombreuses dégustations avec des pairs. Bref, ma spécialité c’est la bière, comme ma raison sociale l’indique, et j’ai les qualifications requises et l’expertise pour bien conseiller mes clients. Donc la nuance est je crois importante. De plus la réglementation actuellement en vigueur oblige tous les détenteurs de permis d’alcool catégorie ‘épicerie’ d’avoir une surface minimale (51%) et un inventaire minimum de denrées alimentaires et j’ai choisi de m’y conformer.

    Pour le reste et pour des raisons évidentes, je vais m’abstenir de tout autre commentaire.

    Respectueusement

    Brigitte

    • Eve Martel

      Merci pour les précisions. Je ne remettais pas du tout en question votre vocation et votre expertise. Mon commentaire visait seulement à indiquer que votre inventaire alimentaire était plus grand.