Il y a longtemps que je voulais vous parler de ma visite au Laurier Gordon Ramsay. Si longtemps que les feuilles sont depuis presque toutes tombées des arbres. C’est à l’occasion d’un souper de l’Action de grâce entre blogueurs organisé par la maison que j’ai enfin pu m’attabler à la célèbre rôtisserie pour un menu festif. Et quel repas! Nous avons mangé comme si nous étions une grande famille de 10 enfants, avec au bout de la table le chef Guillermo Rousseau qui prenait quelques pauses avec nous pour répondre à nos questions.

Pour débuter, un Coq rouge, cocktail bien relevé à la vodka, Chambord, fraise et basilic. Les fromages et charcuteries du Québec suivaient.

Pour se donner bonne conscience dans ce contexte qui invitait à tous les abus, nous avons ensuite croqué de bonnes salades bien fraîches. Celle à la betterave et au fromage ricotta plaira aux végétariens qui souhaitent accompagner leurs amis dans ce royaume des carnivores.

Et pourquoi pas une choppe de crevettes dans une onctueuse mayonnaise épicée et un peu de boeuf en emporte-pièce?

Alors que nous mastiquons comme des perdus, Guillermo vient faire son tour et nous annonce que le poulet arrive bientôt. On en profite pour parler avec lui des changements apportés au menu. Ce ne fut pas une mince affaire d’innover tout en gardant la clientèle d’habitués heureuse! Si le célèbre gâteau moka (une orgie de crémage un peu douteuse) est toujours au menu, certains changements ont vraiment rehaussé les plats. Par exemple, la sauce est maintenant préparée sur place, avec un fond de volaille maison. Tout un changement si l’on considère que les anciens propriétaires utilisaient un mélange en poudre! Bien joué, Guillermo.

Sur ces explications, le poulet juteux et doré  arrive accompagné de plusieurs autres plats typiques de l’Action de grâce à l’américaine : une casserole de patates douces à la guimauve (vous avez bien lu), des épinards à la crème, un macaroni au fromage et au smoked meat, de la salade de chou, et un gros cornet de frites bien croustillantes.

Et tant qu’à repousser les frontières de l’abus, on nous sert aussi une poutine au poulet. J’en mangerais une, là, maintenant.

Alors que nous étions prêts à jeter la serviette, les desserts arrivent. À l’aide! Ok, il y a pire problème dans la vie que de manger du gâteau au fromage à la citrouille, de la tarte au citron et du gâteau aux carottes…

Et que dire de ces mignons biscuits feuille d’érable maison?

Si vous avez un repas des fêtes entre amis ou entre collègue à organiser et que vous voulez garder ça simple sans laisser de côté les saveurs, le Laurier Gordon Ramsay répondra à toutes vos attentes. Les plats sont frais, savoureux, et peuvent s’inscrire avec fierté dans le paysage de la gastronomie casual de Montréal.

Laurier Gordon Ramsay
381, Laurier ouest
514.273.3671