C’est Samedi saint et je suis à Québec. Surprise : maman et son petit mari m’invitent dans leur resto coup de coeur, L’affaire est ketchup!

 

L'affaire est ketchup

 

Localisé sur la rue Saint-Joseph dans le quartier Saint-Roch revampé, L’Affaire est ketchup est le fruit du travail de deux amis, François Jobin et Olivier Lescelleur St-Cyr. J’avais entendu de bonnes choses à propos de cet établissement sans prétention, alors j’avais bien hâte de m’y attabler avec deux de mes complices préférés! On entre dans le restaurant. Le bar un peu désordre est rempli de bouteilles intéressantes et le chef termine le premier service à l’aide de deux fours de mémé. On s’y sent comme chez de bon amis. De bons amis qui aiment la musique punk et la bonne bouffe!

 

L'affaire est ketchup - apartment feel

The kitchen at L'affaire est ketchup

Bar at L'affaire est ketchup

 

Et qu’est-ce qu’on mange à l’affaire est ketchup? De la cuisine maison en mode gourmet : des entrées qui marient originalité et réconfort, des poissons très frais et des viandes biens choisis. Si on ne se perd pas dans l’ardoise, on y trouve rapidement son compte. Autre belle surprise : les vins, qui sont tous vendus au prix de la SAQ plus 12 $. On peut donc s’offrir une belle bouteille sans torturer son porte-monnaie. Joie! Les rouges sont proposés dans un vaisselier ancien, ce qui est plutôt amusant. Pour les moins ludiques, une carte peut aussi être consultée.

 

The red wine "carte" at L'affaire est ketchup

Our libation at L'affaire est ketchup

 

Après consultation du menu, commande et dégustation d’un premier verre du délicieux cabernet sauvignon choisi par Richard, nos assiettes arrivent. Tortillas de cactus et fromage de chèvre pour maman, ris de veau pour beau-papa et un tartare de saumon bio irlandais pour bibi.

Cactus and goat cheese tortillas at L'Affaire est ketchup

ris-de-veau at L'affaire est ketchup

Organic Irish salmon tartare with pineaple at L'Affaire est ketchup

Le saumon est parfaitement frais, goûteux et agrémenté de petits dés d’ananas qui donnent un joli mordant acidulé à l’assiette. Je vous avoue que c’était la première fois que je commandais un tartare de saumon au resto (I know!), et je crois que ça sera la dernière, car c’était le meilleur que j’ai mangé. La barre est trop haute pour recommencer!

 

Comme plat principal, maman opte pour de beaux pétoncles servis sur une purée de céleri-rave. Richard y va pour un classique, le magret de canard. De mon côté, j’ai craqué pour un petit intriguant : le grand tambour, un poisson à chaire blanche fine que je ne connaissais pas du tout avant cette soirée. Il est servi avec un couscous de Jérusalem à la crème et quelques échalotes grillées.

Grand tambour fish with jerusalem couscous at L'affaire est ketchup

 

On goûte, on se régale, on échange quelques bouchées et on est heureux! Mais zut, la bouteille de rouge est terminée et il n’y a pas de vin au verre à la carte. Pas grave! Le sommelier-propriétaire nous en ouvre une autre, nous expliquant qu’il ne nous facturera que ce que l’on boira. Wow! Il faut célébrer ça! Vite, un dessert! Mes comparses choisissent les brownies et la crème brûlée alors que je m’attaque a une jolie pannacotta au chocolat blanc et à la framboise. Avec un petit cidre de glace, c’est une finale douce à souhait.

passion fruit crème brûlée aat L'affaire est ketchup

Pana cota at L'affaire est ketchup

Gens de Québec, qu’attendez-vous pour essayer cette bonne adresse? Parions que vous deviendrez vite des habitués.

 

L’affaire est ketchup

46 rue Saint-Joseph

Table d’hôte le midi, sans le dessert ni le vin : environ 15$

Repas du soir, sans le vin, avec dessert : environ 40$

Deux services par soir

Réservation recommandée