Ce matin, j’accompagne Patrick à Carignan, où un vendeur lui avait réservé un item. Comme la saison est un peu jeune pour les habituels kiosques de marchandise usagée qui s’installent dehors, ce marché aux puces a présentement une offre qui est plutôt du genre « bas blancs et couverture de loup ».



On y retrouve par contre 3 ou 4 kiosques de brocanteurs, ce qui tombe plus dans mes cordes. Premier arrêt au comptoir que je nommerai « Antiquités Achetons », puisque c’est la seule enseigne en vue devant ce commerce.


Ches "Antiquités Achetons"

Our Lady of Perpetual Soda
chez "Antiquités Achetons"

On y retrouve les habituelles affiches de Coca-Cola, du canadiana et des boîtes de bonbons en métal, mais aussi des trucs plus loufoques comme de vieux magazines érotiques et des long-jeux oubliés. J’ai d’ailleurs fait l’achat de ces pièces d’anthologie.
Parade des succès de Lucien Hétu
"How to make love"
J’ai aussi trouvé un petit trésor : un beau sac en papier d’Expo 67, en parfait état.
Sac original Expo 67
Après l’habituel back and forth, le gentil propriétaire du kiosque me fait un petit rabais, je lui donne un vingt et on quitte vers un autre kiosque qui se spécialise dans les livres. Pat tombe sur un photo-roman d’espionnage.
Un homme et son espion
Puis, il me propose ce truc.
Eek! I hope my parents were not inspired by this to name me
« Hey, c’est fait pour toi ça! » Euh, non merci.


On continue à fouiller les livres quand on tombe sur le jackpot : une énorme pile de Marabout Flash à seulement 1$ chacun. BANCO ! On se jette par terre comme des écoliers pour bien fouiller et choisir les plus beaux. Voici une petite description de la collection, selon Wikipedia :


Collection de guides, au format carré, consacrée aux différentes facettes de la vie quotidienne : langues, maison, bricolage, cuisine, beauté et santé, jeux, vacances, savoir-vivre, psychologie. Au début de la collection, on trouvait une dimension encyclopédique (guides des avions d’un type particulier, par exemple).
Plus de 500 titres ont été édités entre 1959 et 1983 en comptant les Auto-Flash, Astro-Flash,… À l’origine la publication était même hebdomadaire. Leur format réduit (carrés d’environ 115 mm) avait été déterminé par un choix d’économie (possibilité d’imprimer 3 titres du format Marabout Flash pour la même dépense que 2 Marabout Pocket). La rédaction était confiée à divers auteurs ou parfois adaptée d’auteurs étrangers. Les chapitres étaient agrémentés de dessins humoristiques (Lucien Meys jusqu’en 1977, puis Jean-Claude Salemi). Les couvertures, montages signés Henri Lievens jusqu’en 1967, étaient surtout pour les 200 premiers titres, agrémentées de la présence de Monsieur et Madame Flash.
Au final, on en achète une dizaine chacun et on repart en rigolant de notre bon coup, ces livres se détaillant souvent entre 5$ et 8$ dans les boutiques rétro branchouillettes du centre-ville. Voici mes préférés :

"Chest beauty"
"Space ships"

"I consult a lawyer"
"I paint de house"
"I drive better"
"Picking a fur coat"


PS: ne me demandez pas l’adresse de ce marché aux puces. C’est Pat qui conduisait. J’en ai aucune idée.