Ok, là y’a une affaire qui me gosse, pis c’est la tendance à poser des questions tellement indiscrètes que la seule réponse honnête mettrait l’interlocuteur dans la gêne totale. Peut-être que les médias sociaux nous ont appris à ne plus avoir de filtre, mais j’encourage tout le monde à se reprogrammer pour approcher les gens avec un peu plus de discrétion et de doigté.

On va se le dire, à moins qu’on soit des amis très proches, y’a AUCUNE raison de me poser les questions suivantes. Donc si soudainement t’as envie de d’interroger quelqu’un, demande-toi à toi même d’abord : est-ce que je mérite la vraie réponse? Et est-ce que je serais capable de dealer avec?

Voici des exemples de questions qui agacent, avec des idées de réponses possibles pour #créerlemalaise auprès des malappris.

Pourquoi t’as pas d’enfants?
«J’en ai…» (accompagné d’un regard flou vers le sol) #vague

Pourquoi tu veux pas d’enfants? Es-tu égoïste?
«Pourquoi t’en veux? Es-tu égoïste?» #choixdevie

Pourquoi t’es célibataire?
«C’est parce que personne que j’aime ne m’aime à l’heure actuelle.» #évidence

As-tu perdu du poids?
«Oui, mais ça va, je devrais le retrouver bientôt!» #mercipareil

Es-tu enceinte (surtout si ça vient des mêmes personnes qui t’ont consulté sur ton célibat)

«Oui, mais j’ai déjà accouché.» #confusion

Pourquoi t’es pas mariée?
«Parce que si mon chat n’a pas le droit de se marier, moi non plus.» #égalité

Pourquoi t’es si difficile côté couple?
«Pourquoi t’es si malheureuse avec ton chum que tu baises pu depuis 2 ans?» #realtalk

Combien d’argent tu fais avec ton blogue? (Remplacez «blogue» par tout autre projet perso qui apporte une certaine rémunération)
«Assez pour retourner chez moi en Uber plutôt que d’endurer tes questions.» #makeitrain

S’CUSEZ, CHU FRUE.

 

Crédit image d’en-tête: Federal Government of the United States