En Corée du Nord, l’hôtel Ryugyong est une tache à l’image de l’État. On voulait en faire le plus grand hôtel du monde, un monument gigantesque recouvert de verre bleuté. On a plutôt élevé un immense éléphant blanc qui se décompose peu à peu, les travaux ayant été arrêtés en 92 par manque de fonds. Aujourd’hui, il conserve toutefois le titre du plus grand immeuble inoccupé au monde.

Trop gros pour être détruit facilement, trop coûteux pour être complété, l’hôtel est depuis comme un fantôme de béton qui hante la ville de son ombre. Il paraît même que le gouvernement, embarrassé par cette lourde gaffe architecturale, retire son image des photos officielles à grands coups de Photoshop.

Je n’ai pas habituellement peur des fantômes, mais j’avoue que ce bâtiment me donne des frissons. On dirait la Death Star en version pointue!