Je ne connaissais de Zurich que son aéroport, où j’avais fait un transfert vers Copenhague l’an passé. Déjà, j’avais remarqué que luxe, style et hospitalité y étaient remarquables. Il y avait même un bar à caviar! À mon arrivée avec le groupe invité par SWISS, j’ai enfin pu découvrir cette ville, où nature et architecture composent une histoire remarquable. image-1 zurich   voyage-zurich C’est un peu (beaucoup) sur le décalage horaire que nous avons découvert la ville avec notre guide, Coco. Partout, il régnait une certaine effervescence, car on allait célébrer le Sechseläuten, cette fête traditionnelle printanière de Zurich où paradent d’abord les enfants déguisés le dimanche et les corporations ancestrales le lundi pour ensuite terminer le tout à 18h autour d’un grand bûcher où flambe un bonhomme de neige, effigie de l’hiver dont la tête est remplie de pétards : le Böögg. Partout, on lance des fleurs, on fait rôtir des boeufs entiers sur la broche, on boit des cafés alcoolisés et on prend des paris sur le temps que prendra le Böögg avant d’exploser. Plus courte sera l’attente, plus ensoleillé sera l’été! Je suis vite tombée sous le charme de Zurich, de ses petites rues, de ses bâtiments coquets et de son habile fusion de modernité et de tradition.   Touriste heureuse devant la ville 10251523_540029179451871_652387243_n Pierre-Luc Cloutier, un de mes compagnons de voyage, nous présente la grue portuaire de Zurich, une pièce d’art urbain temporaire qui a fait couler beaucoup d’encre! voyage-zurich Après une marche dans la vieille ville, on s’arrête pour regarder passer le défilé. Dans cette parade, des corps de tambours marquent le pas alors que les corporations défilent dans leurs plus beaux atours. Ces guildes sont plusieurs fois centenaires et représentent les bouchers, les poissonniers, les meuniers, et ainsi de suite. Les enfants des membres des corporations font aussi partie de la célébration. Malgré la pluie, c’était bien beau! image-9 image-6 image-10 Un ours en a profité pour «kidnapper» une passante…. 10254295_533329450111343_1685430137_n   Pour regarder le Böögg s’enflammer, nous nous sommes rendus au club Mascotte avec nos hôtes, Wendy de chez SWISS et Katherine de chez Kilicom. En fait, nous avons passé plus de temps à boire des coupes de bulles… oups! La complicité se développe vite en voyage, et ce fut une belle occasion de trinquer à notre nouvelle amitié! voyage-zurich Le lendemain, après mon petit-déjeuner chez Péclard, un peu de shopping et un lunch chez Zeughauskeller (consultez ce billet pour en savoir plus sur ces adresses gourmandes), nous sommes partis vers Zurich ouest avec notre guide Coco. Ce quartier plus en développement propose plusieurs boutiques et bars branchés qui aident à sa revitalisation. Par exemple, la boutique de sacs Freitag, dont on peut gravir la tour de containers pour admirer la ville. freitag freitag   image-5 Plusieurs installations d’art urbain ajoute au côté avant-gardiste de ce quartier, qui profite aussi d’un trottoir-terrasse sur un ancien viaduc, un peu à la manière du High Line de New York image-4 image-3 Ce quartier propose aussi plusieurs boutiques d’objets design et vintage. Ma préférée fut Bogen33, spécialisée dans les meubles et objets rétros. J’avais envie de voler un des cargos de la tour Freitag, de le remplir de ces beaux meubles et d’expédier ça vers chez moi! bogen-33 bogen-33 bogen-33 bogen-33 J’y ai même déniché un trolley de service Swissair, l’ancien nom de SWISS. Ça ferait un beau bar! swissait-trolley-vintage swissait-trolley-vintage Et après toute cette urbanité, on peut aller se ressourcer sur l’eau, soit sur les berges du lac Zurich ou en croisière sur la rivière Limmat. image-2 J’ai adoré mon court séjour à Zurich. Je me promets bien d’y retourner pour l’explorer plus à fond! Mais même en deux jours, parce qu’elle se visite bien à pied et qu’elle est compacte, cette ville nous propose beaucoup de beaux moments.

Merci à SWISS et à Kilicom, qui ont organisé ce voyage de presse. Merci aussi à Tourisme Suisse,  Tourisme Zurich et Tourisme Bern pour leur accueil chaleureux. Je n’ai reçu aucun paiement en argent pour la publication de ce billet ni des autres billets qui traitent de la Suisse, mais mon vol, mon hébergement et certains repas ont été offerts par les organismes mentionnés plus tôt.