logo de l'émission
Ça y est ! Mon épisode de Un souper presque parfait a été diffusé. Quelle aventure ! Sans vous vendre la mèche ou vous révéler les secrets de l’émission, j’ai pensé partager les coulisses de mon souper avec vous.
– Je ne suis pas habituellement si gaffeuse. 
– Le stress m’est vite monté au cerveau.
– Il est très étrange de cuisiner sans musique.
– Il est encore plus étrange de recevoir des gens sans musique.
– Il faisait 42 degrés Celcius chez moi pendant le tournage, une des plus chaudes journées de l’été. Impossible de mettre des ventilateurs, car le bruit aurait causé des problèmes à la prise de son. 
– J’étais certaine qu’on devait avoir un thème, d’où l’idée du comfort food. Si c’était à refaire, je ferais un menu différent, plus simple et surtout, plus frais. Mais j’ai bien aimé cuisiner ce menu aussi!
– Comme la sauce de la poutine était mal brassée quand je l’ai renversée, j’ai perdu surtout la couche « assaisonnements » et ce qui restait étaient probablement 75% huile. Et pas le temps de la refaire. Re-zut! Disons que je me trouvais plutôt idiote à ce moment. 
– C’est un feeling très étrange de faire une grosse gaffe avec vaisselle qui casse et bacon qui s’envole sous l’oeil d’un caméraman, d’une preneuse de son et d’un réalisateur, qui ne peuvent pas t’aider ou réagir (quatrième mur oblige.)
– Le coup du pichet à soupe a été inspiré par le service à la table d’Éric Gonzalez à l‘auberge Saint-Gabriel.

– J’avais prévu de tailler deux grilled cheese en trois bâtonnets par sandwich (pour en servir un par personne, déposé sur le bol), mais j’ai mal choisi mon pain, qui était trop friable. Je n’ai pas eu le choix de couper en grosses pointes et de mettre ça dans le bol. Au grand déplaisir de Jonathan!
– J’ai été complètement déconcentrée par mon accident après l’entrée et j’ai tout mis le poulet dans la casserole plutôt que de le cuire en deux temps. Problème ! 
– J’ai complètement oublié de prendre des photos.
– Je trouvais encore du bacon dans les coins de mon loft une semaine plus tard.
– J’ai eu bien du plaisir.
L’aventure se poursuit demain chez la belle Gabrielle!