La semaine dernière, j’ai publié une vidéo virale sur TikTok. Et quand je dis virale, je veux dire 11 millions de vues en 48 heures (et presque 15 millions au moment de publier ce billet). Plus de 32 000 nouveaux abonnés sur mon compte. Et pas moins de 500 000 petits cœurs pour exprimer l’appréciation de la vidéo.

Mais commençons par le début.

TikTok : C’est quoi?

TikTok est une plateforme de partage de vidéos de courte durée. Née de la fusion des applications Musical.ly et ByteDance, elle a vraiment déployé ses ailes à l’automne 2108. Elle se classe à l’heure actuelle parmi les applications les plus téléchargées au monde!

J’adore cette app pour ses vidéos facilement consommables et divertissantes. Surtout utilisée de prime abord par les jeunes adolescents, elle attire maintenant l’attention des plus vieux, des stars d’Hollywood, et des marques qui flairent la bonne occasion. 

Je consomme beaucoup de vidéos TikTok à chaque jour, pour relaxer et rire un peu. J’adore la créativité des utilisateurs et me tenir au courant des tendances dans la culture jeunesse.

J’avais d’abord envie d’être spectatrice plutôt que créatrice, alors j’ai longtemps utilisé un pseudonyme sur mon compte. Comme TikTok devenait de plus en plus populaire, j’ai réalisé que je ferais bien de réserver mon vrai nom sur mon profil.

J’ai fait le saut au début du mois d’octobre. Je suis devenue @eve_martel et j’ai commencé à publier des vidéos que j’aimais, me donnant comme seule stratégie de faire des contenus mignons, artistiques ou amusants.

Je ne voulais pas décliner sur TikTok ce que je faisais ailleurs, ni vraiment y mettre mon visage. De toute façon, mon audience habituelle (plus âgée) n’y est pas.

Publier une vidéo virale sur TikTok

Lundi dernier, je décide de publier une vidéo filmée l’été dernier à un événement pour l’imprimante Tango de HP. J’y avais alors fait la rencontre de Callen Schaub, un artiste contemporain canadien qui travaille beaucoup la couleur en utilisant des machines et outils de suspension.

Je trouvais son art fascinant, alors j’ai choisi un bon clip dans mes archives, une chanson, des hashtags pertinents et j’ai publié le tout sur mon compte.

Je me disais que cette nouvelle vidéo était quand même accrocheuse et intéressante à regarder et j’espérais avoir au moins 1 000 vues.

HA!

Vous auriez du voir ma face quand j’ai réalisé qu’elle avait vite dépassé les 100 000 vues en quelques heures et que ça montait à la vitesse de l’éclair. Le lendemain à mon réveil, elle s’était hissée à 4,9 millions de vues. J’ai crié et échappé mon téléphone sur mon chat.

Le facteur chance

J’ai été chanceuse que ma vidéo ait été propulsée dans l’algorithme. Mais gardons aussi en tête que TikTok pousse rarement du contenu que les gens n’ont pas envie de voir. 

À LIRE AUSSI : La journée qui fait du bien, une conférence pour vivre mieux.

Comment ma vidéo est devenue virale sur TikTok

Comment avoir une vidéo virale sur TikTok - trucs et astuces

Elle a atteint la page For You

Sur TikTok, on peut consommer les vidéos des comptes auxquels nous sommes abonnés, chercher les tendances ou encore suivre le fil appelé « For You », qui nous fait découvrir des vidéos qui grimpent.

Le but ultime est donc de se rendre sur ce fil, lequel distribuera notre vidéo à un nombre grandissant d’utilisateurs, selon sa popularité. Cet engagement se déclinera souvent en abonnés.

Ma vidéo a atteint la page For You en quelques minutes, ce qui a démarré son succès. Je le sais car des gens commentaient «FYP» (For You Page) pour me le signifier.

Il y a aussi des gens qui m’ont dit avoir vu la vidéo plusieurs fois sur l’accueil.

Elle est courte

Comme une vidéo publiée sur TikTok joue en boucle jusqu’à ce que l’on glisse le doigt vers la suivante, on aura tendance à la regarder plusieurs fois si elle est courte.

J’ai coupé mon clip pour qu’il fasse 10 secondes et que le punch de la chute de peinture se trouve à la fin. Pour avoir une vidéo virale sur TikTok, il est donc utile d’être concis et d’encourager les vues multiples.

Elle utilise une musique nostalgique

On pourrait croire que j’ai opté pour Waterfall de TLC par hasard. Mais non.

En fait, j’ai cherché LA pièce musicale à utiliser pendant au moins une heure.

Je voulais une pièce qui constituerait un rappel du passé pour les plus vieux et qui serait cool old school pour les plus jeunes. J’avais aussi besoin d’une mélodie dont le tempo suivrait le rythme des images.

J’ai finalement choisi Waterfall parce qu’en plus de correspondre à tout ce que je viens d’énumérer, elle avait ce petit bout qui dit « please stick to the river and the lakes that you’re used to » dans les paroles, ce qui soulignait bien la chute de la peinture sur la toile.

Je crois que j’ai vu juste côté nostalgie, car j’ai reçu plusieurs commentaires de gens qui la reconnaissaient de leur jeunesse, et d’autres qui mentionnaient que c’est la sonnerie de téléphone de leurs parents!

Elle n’a pas de barrière linguistique

Puisque ma vidéo a comme seule trame sonore une chanson, elle peut être consommée sans problème par n’importe qui. On le voit dans les commentaires : ils viennent de partout dans le monde. 

Elle a un côté captivant

L’art de Callen Shaub est hypnotisant.

Voir couler la peinture en rotation sur le canevas attire tout de suite notre regard. En plus, parce qu’on attend que l’artiste verse la peinture au tempo de la musique, il y a aussi un effet de suspense.

Elle a un sujet controversé

Un des commentaires qui revient le plus souvent quand on parle d’art contemporain, c’est le fameux « un enfant de 5 ans pourrait faire la même chose ».

Je ne suis pas du tout d’accord, mais je savais que les gens ne pourraient pas s’empêcher de critiquer la pertinence ou le degré de difficulté de la toile qui se créait devant eux. Et comme prévu, j’ai tout de suite eu des commentaires à ce sujet.

Cette pluie de commentaires a probablement aidé à pousser ma vidéo dans la machine.

Vidéo virale sur Tiktok… Et maintenant, on fait quoi?

J’ai maintenant un compte avec beaucoup d’abonnés. Et je crois que même si je répétais le style de ma vidéo virale sur TikTok, je n’aurais pas les mêmes résultats. J’ai déjà publié davantage de vidéos pour le plaisir. Leur succès demeure à ce jour très modeste.

Est-ce une plateforme que je vais utiliser pour le travail comme je le fais avec Instagram et YouTube? Non.

Premièrement, parce que TikTok reste une application chinoise remplie de mystères (il y a d’ailleurs quelques enquêtes ouvertes).

Deuxièmement, parce que les utilisateurs ne se situent pas dans ma cible commerciale. Il suffit de cliquer sur quelques profils pour voir à quel point les utilisateurs sont jeunes.

Je ne suis pas à l’aise de déployer des efforts professionnels sur cette application tant qu’il est difficile d’identifier le public type consommateur de mes vidéos. Le risque est grand d’enfreindre les lois.

Au moins, passer à un compte pro nous donne accès au data à propos de notre compte, dont les données démographiques des abonnés. Toutefois, je trouve que c’est insuffisant comme information.

Au final, la vraie raison, c’est que je veux juste avoir du plaisir sur Tiktok. J’ai déjà assez d’obligations professionnelles reliées à mes médias sociaux. Ça fait du bien, un carré de sable un peu loufoque où ma seule responsabilité, c’est de m’amuser.

Abonnez-vous à mon compte, et on s’en reparlera l’an prochain!

Que pensez-vous de TikTok?

Croyez-vous que cette application deviendra importante pour les influenceurs québécois et les marques de chez nous?