Je travaille dans le vieux Montréal, où les restaurants sont plutôt chers et les menus parfois un peu élaborés pour une pause du midi. Et il arrive parfois (c’est rare, on va l’avouer) que nous n’avons pas le goût de manger ce qui est offert au bistro du bureau. Notre repère secret : le MégaBytes.
MegaBytes logo. Yikes!
what a menu!

Oui, je suis en train de vous parler d’un diner cheesy avec un menu à faire mourir de rire les directeurs artistiques de l’agence. D’un endroit où le proprio moustachu vous accueille avec le sourire. Et où la clientèle est composée essentiellement de nerds mâles affamés. Caché dans un immeuble à bureau moderne, le MegaBytes propose les classiques de la restauration « canadienne » : brochette de poulet, hot chicken, salade César, cheeseburger, vous voyez le genre. Sans oublier le Jell-O aux fraises. (Ou devrais-je dire « la » Jell-O, comme les serveuses le font. Après tout, elles en servent depuis plus longtemps que j’en mange.) C’est bon, c’est chaud, ça n’est pas cher. Et surtout, c’est sans prétention.

Lors de notre dernière visite, Véro a opté pour la lasagne à l’italienne.
Lasagna at Megabytes
Ai-je besoin de vous dire qu’elle n’a pas terminé son assiette? Regardez-moi cette portion de gondolier!

Pour Anne-Marie, le club sandwich était au rendez-vous.
club sandwich at Megabytes

Et pour moi, le filet de sole pané, avec du riz et une petite salade.
Filet of sole at Megabytes

Ça ne payait pas de mine. Mais c’était bon en titi.

MegaBytes
Au coin de Wellington et Prince
(adresse officielle : 111, Duke)
Montréal