«Vous prendrez bien un apéritif?» Que répondez-vous quand un serveur vous pose cette question au restaurant? Personnellement, j’opte souvent pour un Manhattan (whisky, vermouth italien, angostura) ou pour quelque chose de fruité avec une pointe d’amertume. Mon combo favori : le Campari pamplemousse. C’est simple, frais et ça invite à découvrir la suite du repas sans assommer les sens.

Le Campari est une liqueur italienne de type amaro, nom qui désigne les boissons aromatiques à base de plante. Celle-ci est aux herbes aromatiques et à l’écorce d’orange. Fondée à Milan en 1860, la compagnie Campari est devenu un énorme groupe commercial, mais c’est son produit éponyme qui continue à être associée (dans ma tête) à un certain art de vivre suave à l’italienne.

Pour le préparer à la maison, c’est tout simple. Dans une verre, on dépose des glacons. Puis, selon la taille du verre, on verse environ 2 onces (60 ml) de Campari. On allonge le tout en replissant le verre avec du jus de pamplemousse – fraîchement pressé si vous avec des fruits sous la main, sinon du Tropicana fera l’affaire. On décore avec une tranche de pamplemousse frais et un petit bâtonnet, qui permettra de remuer le tout à la table.

Et si vous n’aimez pas le pamplemousse, essayez avec du club soda ou du jus d’orange!

Dinner at Venti