De ma fenêtre :

cour intérieure

J’ai vraiment hâte à l’herbe verte, aux petits oiseaux qui font cui-cui, aux après-midis paresseux passés à lire à la piscine municipale pendant que les enfants se baignent dans l’eau de javel, j’ai hâte aux feux d’artifice sur la terrasse du building, aux coups de soleil, à la sangria et au lucioles.

En attendant, je regarde la neige qui fond, qui fond, qui fond.