Quand je ne file pas. Que j’ai les blues. Que ma famille me manque ou que j’ai une dure semaine, je retombe en enfance.

Et je me fais du Jell-O

making Jell-O

Cerise, fraise ou orange – ce sont les trois seules saveurs acceptables dans ma maisonnée. Le tout DOIT être versé dans des coupes de Pyrex vintage qui me rappellent la ciisine de ma grand-maman.

Du Jell-o, c’est amusant. C’est frais. C’est un brin chimique, mais tellement naturel à manger.

C’est comme offrir des bijoux à ton frigo.

making Jell-O

Vous aimerez peut-être aussi

  • Laurent

    Mon souvenir Jell-O : Des verres highball avec 3 saveurs de Jell-O, étagées, en diagonale !!

    Les frigos avaient des tablettes en grille de métal à cette époque. On pouvait faire tenir des verres penchés en les accotant sur le côté.