L’automne 2016 a été une saison remplie de beaux moments, mais aussi d’épreuves. Disons que je n’ai pas passé beaucoup de temps à rayonner. Ma grand-maman Anne-Marie est décédée en septembre, ce qui a laissé un grand vide dans ma vie. Un de mes proches combat présentement un cancer avec beaucoup de courage. Et il y a quelques semaines, j’ai quitté mon emploi pour me consacrer à 100% à mes projets – à ce blogue, à ma chaine YouTube de vlogs et à ma nouvelle chaîne 100% gourmande, Top Yummy. Si je suis super heureuse quand je pense à ce qui s’en vient pour moi, le deuil et les changements en vue ont fait de moi une femme épuisée et ont provoqué un certain besoin de me recentrer.

Bord de lac automnal
L’ambiance de mon automne…

Je suis une fille assez solide, mais je suis aussi humaine. Quand j’ai l’esprit occupé ailleurs, mon environnement et mon apparence en prennent un coup. Tout devient un automatisme. Je porte juste du noir et du gris. Je mets le même maquillage pendant des semaines. Je mange mal, et trop. Le loft est propre, mais je me laisse traîner. T’sais quand tu as la même pile de linge à plier sur le plancher de ta chambre pendant des semaines? J’attache mes cheveux plutôt que de me coiffer. Je ne vais jamais assez mal pour qualifier tout ça de dépression (et je suis consciente que j’en suis très chanceuse), mais je m’oublie un peu à travers la gestion émotive de ce qui est en train de m’arriver. Donc pas tant de temps pour rayonner et me sentir bien. Et je suis chanceuse, je n’ai que moi à m’occuper! Je n’ose imaginer comment font celles qui ont à vivre ce genre de moments en gérant un(e) conjoint(e) et des enfants.

Mais là, ça va mieux.

Décembre m’a apporté beaucoup de réconfort, que j’ai trouvé auprès de parents et amis extraordinaires qui ont beaucoup d’écoute. Auprès des collègues qui m’ont donné plein d’amour depuis l’annonce de ma démission. Auprès de mon médecin de famille, une femme géniale qui me prend au sérieux quand je lui parle de mon épuisement mental. Auprès de mes abonnés, qui m’envoient plein d’ondes positives pendant Vlogmas, ce défi où on publie une vidéo par jour du premier au 24 décembre (vous pouvez voir ma playlist complète ici).

Je me fais du bien en cuisinant plus et en prenant de grandes marches hivernales pour respirer l’air frais et réfléchir tranquillement ou juste penser à rien.

Eve Martel rayonner

Pas de panique la gang, je vais redresser le sapin! ❤️🎄#IlEstBeauDansLeFond #mtlmoments Photo : @dezjeff

Une photo publiée par Tellement Swell par Eve Martel (@tellementswell) le

Ma dernière journée à l’agence sera le 23 décembre et je vais enfin débuter ce nouveau chapitre de ma vie professionnelle. J’ai hâte.

Je commence à reprendre le contrôle côté ménage (même si mon climatiseur traîne toujours dans l’entrée). Et là, je veux faire un grand revamp de mes vêtements. Je regardais le contenu de ma garde-robe hier et j’étais un peu découragée. Entre les cintres emmêlés et les tablettes remplies à craquer de chandails et de T-shirts mal pliés, je ressentais le stress et la tristesse des derniers mois. Disons que les effets de la Méthode Konmari commencent à s’effacer… Certaines pièces ne sont plus des coups de coeur et trop de morceaux sont juste défraîchis.

Je trouve aussi que j’achète trop de pièces casual, dans lesquels je m’efface plutôt que de me mettre en valeur. C’est beau être #TeamGrisMou, mais avec l’arrivée de mon beat de pigiste, je veux faire attention de ne pas toujours être en mode relax et avoir des vêtements plus appropriés pour aller plus souvent aux événements où je suis invitée et me sentir belle. Je veux trouver l’équilibre pour être confortable et aussi ressentir cette assurance qui me fait rayonner.

Ça peut sembler superficiel de parler de vêtements et de look en lien avec une montagne russe émotive, mais je trouve que les deux vont ensemble. Je ne prônerai jamais la perfection côté vestimentaire ou entretien domestique (il faut bien se donner un break quand on en a besoin), mais je crois que tout ça est un bon indicateur des choses sur lesquelles on doit travailler. Parce que rayonner, ça n’est pas nécessairement avoir une maison parfaite et des vêtements à la mode, mais prendre du temps pour retrouver qui ont est et comment on souhaite vivre.

Vivez-vous parfois des périodes qui jettent par terre votre look et l’apparence de votre intérieur? Comment gérez-vous ces moments un peu troublants de vos vies?

 

Vous aimerez peut-être aussi

  • Catherine Pinot

    Courage, pensées et ondes positives depuis l’autre côté de l’océan.. Tu me donnes à moi le courage de penser que ce n’est pas parce qu’on est rond que l’on a pas le droit de vivre, de s’afficher… Alors merci à toi et si l’automne s’efface pour permettre à l’hiver d’être froid et vivifiant c’est pour se rappeler que dans peu le printemps sera là… Le cycle de la vie continue
    Amicalement

    • Eve Martel

      Je t’envois plein d’amour!

  • David Jack Olivier

    Très beau billet. Tu es tellement talentueuse pour écrire Eve. Une grosse année qui se termine et une nouvelle qui va commencer avec beaucoup de challenges: rien de mieux pour aider a tourner la page.
    Je te souhaite 2017 pleine de succès, de beau linge pas-gris-mous, de câlins avec kiki et de (belles) surprises. Encore merci de partager ta vie avec nous via tes chaines youtube et tes medias sociaux. J ai tellement hate de voir ou tes nouveaux projets vont t’emmener xo

    • Eve Martel

      Merci d’avoir fait partie d’un des moments doux de mon automne! xoxo

  • I definitely feel it. I think it’s the weather, me missing a sense of community in my new city and not sure which direction life will take. It all adds up sometimes to a bunch of BLAH. But I think you are going to rock #FreelanceLife and it’s always good to ease into these things and big life changes. Go easy on yourself and you will do great! Also, I wear jogging pants all the time – but then sometimes at 4 pm, I magically get dressed do my hair + make-up and make sure I have a dinner date, happy hour or somewhere to go – it helps!

    • Eve Martel

      That’s a great tip! Also, we should do Skype dates when we feel like company!

  • Michele M.

    Bien authentique comme billet. Quand on est dans une spirale, que la tristesse, la fatigue, le look gris nous tirent par le bas, on a besoin d’une cassure pour renverser la tendance. Parfois, c’est la coquetterie, d’autres fois l’exercice ou l’amour et le reste s’ensuit.

    • Eve Martel

      Tu as bien raison.

  • Julie Philippon

    J’aime tellement le titre de ton billet et tout ce qu’il contient. Ça me parle au max, je me reconnais aussi. J’ai fait le saut cet automne (j’ai été mis au pied du mur, je n’ai pas de mérite) et je suis devenue 100$ travailleur autonome, j’avais la chienne, j’ai travaillé trop, tout le temps, évaluant mal les contrats et je me suis retrouvée malade, j’ai mis mes bobos de côté pour finalement être encore plus malade et effectivement, j’ai perdu le contrôle de ma maison, de mon organisation et mon kit préféré est un pantalon gris foncé et un chandail noir de chez Mec, avec un pompon sur la tête. Tu me fais réfléchir. Merci et surtout, que 2017 soit bonne et douce pour toi!

    • Eve Martel

      Je te souhaite de vite te retrouver!

  • Louise

    Merci Êve, tes mots expriment bien ce que la plupart d’entre nous ressentons dans certains passages obligés. C’est bon de pouvoir partager (et lire les commentaires de tous ceux qui te suivent), on se sent moins seule. J’ai souri en voyant que toi, et d’autres, avez perdu le contrôle d’organisation de votre vie dans presque toutes les sphères (oh que moi aussi). Tous les jours, je me refais des listes (que je n’arrive pas à compléter au quotidien) pour tenter d’orienter mon tir, tant du côté professionnel que personnel. Le meilleur, c’est que je lâche prise sur certaines choses (enfin!! et pas de culpabilité) et que mes priorités prennent leur place, sans justification de ma part à tout un chacun. J’ai perdu mon père de 84 ans le 24 octobre dernier… et j’ai beau être une femme de 52 ans, avec un amoureux extra, la mère de deux grands enfants, peu importe notre âge (ou le sien, car il était en super forme), … je suis la petite fille de mon père et je m’ennuie tellement de lui. Je t’envoie une pensée très douce pour ce que tu traverses. On va y arriver… ouf, on y arrive et merci de l’écrire. Lx

  • louve

    tellement émouvant cet article , tellement touchant , je pense qu on peut toutes et tous se reconnaître dans ce billet ; merci pour ça , merci de te dévoiler un petit peu plus , tes vlogmas sont une magnifique capsule de beauté douceur et bonne humeur quotidienne , j aime te laisser des petits mots quotidiens sous tes vidéos ça donne l impression de pouvoir être là si tu as besoin d une petite béquille ,
    personnellement j ai nommé une fois par mois le jour noir ! depuis que j ai perdu mon papa , le premier homme de ma vie il y a bientôt 20 ans , je m accorde un jour noir par mois ; j ai rencontré mon mari deux mois après son décès (sûre que c’est lui qui me l a envoyé 😉 ) et depuis que nous sommes ensemble , nous avons pleins de grands bonheurs mais aussi de grosses épreuves , je suis considérée comme un pilier (pas moi qui le dit ) , qui ne casse jamais , qui aide tout le monde , qui encaisse tout sans jamais s effondrer , mais un jour la maladie frappe , longue invalidante (moi qui faisait tout à 2000 à l heure ) et incurable , on fonce , on se relève on l apprivoise on fait avec , 4 ans plus tard une nouvelle maladie arrive , pareil on fonce on se relève on avance on fait avec et ça continue jusqu a y a trois ans , un AVC et là tout s’effondre , je me rend compte que si je ne fais pas attention à moi , j ai beau être super bien entourée , personne ne le fera à ma place , alors pour combattre les coups de mou , les plongées vers le désespoir , je m accorde un jour noir par mois et crois moi tout le monde le sait , ce jour là , on ne m approche pas , on ne me demande rien , je me laisse couler au fond du trou , et le lendemain tout va mieux , c’est pour dire que ma technique à priori fonctionne y a même une infirmière qui a pris mon exemple pour en parler à d’autres malades 😉 et ça fait 16 ans que j’arrive à surmonter les épreuves comme ça , s accorder le droit de ne pas aller bien pour mieux refaire surface , bon courage ma jolie Eve à demain sur ton vlog mas <3 <3 ; Cathy/louvepassions