Je vais toujours me souvenir de la première fois où j’ai porté des lunettes en publique. J’avais 11 ans et je chantais dans une chorale.  Après quelques mois où je ne comprenais pas pourquoi je devais m’assoir aussi près du tableau en classe pour voir quelque chose, mes parents m’ont fait examiner la vue. Verdict : myopie! Deux jours plus tard, j’avais des lunettes, que j’avais hâte de montrer à mes amies.

glasses-304499_1280

Nous avions un concert dans une grande église du Vieux Québec et j’allais enfin pouvoir flasher mon nouveau look! J’avais choisi de grosses lunettes de tronches à branches de métal, qui me donnaient l’air de celle qui a toujours de très bonnes notes et une chambre bien rangée. (HAHAHAHA!) Mais personne n’a remarqué, personne n’a rien dit! J’étais vraiment déçue. À quoi bon porter des lunettes si on passe inaperçue? En plus, elles me dérangeaient quand je faisais du sport à l’école.

Un an plus tard, je portais des verres de contact.

J’ai longtemps trainé ces mêmes lunettes, ne voulant pas dépenser pour les changer. Je l’ai finalement fait quelques fois, passant du modèle Diesel rouge «étudiante en mode» aux lunettes funky oeil de chat «je travaille dans un magasin de futon». J’ai depuis quelques années une paire de lunettes de «fille de pub» : grosses, carrées, en plastique couleur écaille de tortue. Je les aime beaucoup, mais je préfère encore porter mes verres de contact.

Avec les années, je me demande si je ne devrais pas me tourner vers la chirurgie des yeux au laser. Après tout, beaucoup de mes amis on fait le saut et sont vraiment contents. Je ne peux imaginer comment on doit se sentir quand on se lève avec une vision parfaite suite à ce show de lumières.

laser-288611_1920

Je suis tellement myope que sans mes verres, je ne reconnaitrais pas mon frère de l’autre côté de la rue. Plusieurs cliniques offrent la chirurgie des yeux au LASIK à Montréal. Elle est de plus en plus abordable, avec un temps de récupération plus court qu’aux débuts de ce type de procédure. Je pèse toutefois encore le pour et le contre. Je me demande surtout :

Est-ce que ça va faire mal? On me dit que non, que c’est surtout inconfortable, mais pas longtemps.

Est-ce que ça va me coûter plein d’autres visites? Pas dans plusieurs cliniques, où les rencontres de suivi et ajustements sont gratuits. (On se renseigne quand on magasine notre spécialiste.)

Est-ce que je vais m’ennuyer de mes lunettes? Certainement pas. Et après tout, je pourrais toujours me la jouer théâtrale et acheter des lunettes sans force.

Bref, j’ai encore beaucoup de questions et je me demande : si vous avez reçu cette procédure, quelle a été votre expérience?

Vous aimerez peut-être aussi