Le Happening Gourmand, vous connaissez? C’est cet événement promotionnel qui a lieu à tous les hivers depuis des années et qui propose des formules gourmandes avec des tables d’hôtes à bon prix. Les restaurants du groupe Antonopoulos profitent de la période creuse de l’hiver pour offrir aux Montréalais une chance de bien manger sans se vider les poches et pour tenir occupé plusieurs restaurants qui offrent de l’emploi à des dizaines et des dizaines de Montréalais. Oui, c’est une activité promotionnelle. Mais c’est une BONNE chose.

J’ai pu essayer la formule Happening Gourmand lors de la soirée média dont un certain TMZ de la bouffe (que je ne nommerai pas, il ne mérite pas vos clics) a fait ses choux gras, prétendant dans le titre d’un article publié que tous les blogueurs avaient été payés pour s’y attabler. Oh, il expliquait bien dans le texte que ce sont seulement les hôtes des repas média qui ont reçu une compensation monétaire. Compensation à mon avis bien méritée pour avoir participé aux invitations, préparé l’événement avec la boîte de relations publiques et animé l’événement en question. C’est un travail de plusieurs heures, qui mérite un salaire. Mais ça, ça ne provoque pas de buzz. Mais c’est tellement une bonne technique pour discréditer les blogueurs, hein? Et par la bande, les restaurateurs, que le même article pointe du doigts comme des banques à pitons qui ne font que donner des repas gratuits à des profiteurs. #Payolas #NotReallyBro

Non. Comme dans tous les domaines, il y a des gens qui manquent de transparence, de jugement et d’expérience. Et le TMZ de la bouffe à Montréal aime beaucoup se cacher sous le voile de l’éthique pour en fait s’assurer un maximum de controverse et de visites sur son site. Je vais donc juste vous demander de faire confiance aux blogueurs que vous lisez et de leur poser des questions si vous avez des doutes. Je suis pas mal certaine que vous êtes tous assez intelligents pour faire la part des choses. Come on. Je vous connais.

Tout ça pour dire que lorsque j’ai été invitée à participer comme média pour le souper au Kyo Bar japonais, qui est un restaurant que je fréquente souvent, j’étais intéressée, j’ai dit oui, je suis allée, j’ai mangé (gratuitement, et ça je vous le mentionne toujours quand ça arrive), j’ai beaucoup aimé, j’ai laissé un bon pourboire au serveur et je suis rentrée chez moi avec l’envie de vous en parler. Et ça, y’a pas un bully des zinzinternets qui va m’en empêcher. Ever.

Le menu Happening Gourmand du Kyo vient en 3 temps – entrée, plat, dessert – pour 25$.

En entrée, on a le choix entre la salade sunomono (nouilles Harusame, concombres, coriandre, wakamé, chair de crabe kani), un sashimi de boeuf à l’ail croustillant, un tofu frit style agedashi (des cubes de tofu frits dans une sauce soja) et des dumplings gyoza au porc.

J’ai chois les dumplings, qui étaient frits et servis avec un peu de swag de légumes râpés vite oubliés (je suis contre les garnitures inutiles). Je les aurai préféré bouillis et cuits à la poêle, mais ça n’est pas bien grave, car ils étaient croustillants, dorés, chauds et bien assaisonnés.

happening-gourmand-kyo-restaurant-japonais

Pour avoir goûté au sashimi de boeuf d’un de mes partenaires de table, je crois que ce choix est encore meilleur. Le sashimi tendre recouvert de fines lamelles d’ail frit était un véritable festin umami!

Comme plat principal, j’opte pour l’assiette de sushi au choix du chef. Je suis bien contente de voir que ça comprend quatre morceaux de rainbow, un de mes makis favoris!

happening-gourmand-kyo-restaurant-japonais

Les autres options du menu Happening Gourmand sont un poulet yaki au mirin, le tonkastu (du porc pané servi avec du riz) ou le terre et mer japonais, ce dernier plat ayant un supplément de 4$.

Comme dessert, plutôt que le pouding au riz croustillant aux fèves Azuki, j’ai choisi ce qui est en train de devenir une des finales préférées de quiconque y goûte : le trio de beignets au yuzu avec leur sauce complètement cochonne de lait condensé et sésame noir.

happening-gourmand-kyo-restaurant-japonais

Ce dessert donne son vrai sens à l’expression food porn

happening-gourmand-kyo-restaurant-japonais

Comme le Kyo a une des meilleures sélections de sake en ville (plus de 25), je vous suggère de commander un échantillonnage découverte ou de demander au serveur de vous servir quelque chose selon vos préférences : chaud ou froid, fruité ou floral, filtré ou non. (Ceci est en sus du menu Happening Gourmand.)

happening-gourmand-kyo-restaurant-japonais

Et tant qu’à aller à la carte, vous pouvez bien-sûr aussi commander quelques items de plus à partager.

Mes suggestions :

Le maki Kyo à la fraise avec sa farce de crevette tempura

happening-gourmand-kyo-restaurant-japonais

Le plat de ebi mayo, soit des crevettes à la mayonnaise, un classique des izakayas. (C’est aussi la partie «mer» du «Terre et mer»)

happening-gourmand-kyo-restaurant-japonais happening-gourmand-kyo-restaurant-japonais

Le tataki maguro, du thon bien relevé de chili.

happening-gourmand-kyo-restaurant-japonais

Et pourquoi pas quelques nigiri?

happening-gourmand-kyo-restaurant-japonais

Si vous ne filez pas japonais, je vous suggère aussi le BEVO Bar + Pizza (n’oubliez pas la pizza au Nutella!), le Vieux Port Steakhouse pour un bon repas de carnivore ou la jolie cuisine du Suite 701, une de mes belles surprises de 2014. Je ne vous recommande pas le Verses (que je n’aime pas) ni la Taverne Gaspard (que je trouve très ordinaire) ni le Modavie ou le Méchant Boeuf (où je n’ai jamais mis les pieds). Les prix des tables d’hôtes des différents établissements varient entre 21$ et 29$. Et si vous avez prévu d’aller bruler les calories après votre repas, ça tombe bien, car les restaurants ont un partenariat qui vous donnera un rabais de 2$ sur l’entrée à Igloofest.

En terminant, merci pour la confiance que vous avez en moi et en mon blogue. Vous êtes beaucoup à m’avoir écrit pendant la saga de cette semaine et ça m’a beaucoup touchée! Je vous assure que je vais continuer à appliquer la plus grande transparence en ces pages.

Le Happening Gourmand se déroule du 8 janvier au 8 février dans tous les établissements Experience Old Montréal du groupe Antonopoulos. 

Merci à Experience Old Montréal pour cette invitation. Aucun paiement n’a été reçu en échange de ce billet. Les opinions exprimées demeurent les miennes. 

Vous aimerez peut-être aussi