Il y a un peu plus d’un an, je mettais en pratique la méthode KonMari pour faire le ménage de mes vêtements. Si vous ne connaissez pas, il s’agit d’une méthode imaginée par la japonaise Marie Kondo, qui promet d’organiser la maison une fois pour toutes. En français, le livre s’intitule «le pouvoir étonnant du rangement : désencombrer sa maison pour alléger sa vie». Ça avait super bien fonctionné pour moi (comme en avaient témoigné les 16 sacs de vêtements que j’ai envoyé aux oeuvres de charité du quartier). Je comptais bien faire toutes les étapes, mais je me suis un peu découragée. En fait, je crois que j’ai perdu le nord en arrivant à l’étape des livres. L’idée de me débarrasser de certains tomes me déchirait!

Mais j’ai relu le livre de Kondo et j’ai réalisé que dans le fond, je n’ai pas à donner quoi que ce soit si je trouve encore une utilité aux objets en question. J’ai aussi eu plusieurs réalisations pendant cette deuxième lecture du livre et j’ai pensé les partager avec vous, car je compte m’attaquer à nouveau à ce projet. Si vous avez envie de vous lancer dans la méthode KonMari avec moi, voici mes conseils!

10 trucs pour réussir la méthode KonMari

10 trucs pour réussir la méthode KonMari

1. Lire le livre au complet

La simplicité et le côté motivant de la méthode KonMari nous donnent tout de suite envie de passer à l’action sans attendre, dès que la lecture des premiers chapitres est terminée. Ne faites pas cette erreur! La lecture complète du livre est nécessaire pour bien comprendre et maîtriser les différentes étapes de la méthode. Le livre est très court et agréable à lire, alors prenez votre mal en patience pendant quelques heures. Et prenez des notes! Ça aide beaucoup quand vient le temps de commencer. Je vous recommande aussi d’acheter le livre en format numérique, ça prend moins de place.

livre méthode KonMari

2. En parler avec la maisonnée

Quand on habite seule, c’est très facile de commencer. Mais que faire si on est en couple, si on a des enfants, si on partage son logis avec des colocataires ou des parents âgés? En parler! C’est possible que votre conjoint(e) n’ait pas envie de participer : dans ce cas, discutez pour trouver un compromis. Il demeure très important que tout le monde soit sur la même longueur d’onde.

Même les enfants doivent comprendre et accepter ce qui est sur le point de se passer. Vous ne voulez pas des enfants en pleurs devant un sac de jouets à donner! Par contre, je ne vous recommande pas vraiment de les impliquer à part pour leurs jouets et leurs dessins, car cela rend le processus trop sentimental et long. Je sais que je n’ai pas d’enfants, ne me lancez pas de pierres, vous allez comprendre en lisant le livre!

3. Respecter la philosophie

Oui, c’est un peu étrange de prendre chaque objet dans ses mains pour examiner s’il nous apporte encore de la joie ou non. Il est aussi atypique de remercier ses objets pour leurs services avant de s’en débarrasser. Mais je vous assure que ces petits gestes aident vraiment à rendre le tri moins difficile. Pour les Japonais comme l’auteur, cela est plus naturel, car il est courant de donner une personnalité aux objets dans la philosophie Shinto.

4. Adapter certaines choses pour la vie américaine

Dans son livre, Marie Kondo parle de tout jeter ce dont on ne se sert pas. Je crois que la facilité que nous avons ici pour recycler les objets nous donne le devoir d’ajuster le tir. Mais faites attention, il faut toutefois bel et bien vous départir rapidement des objets sans tomber dans le piège du «je vais garder ça pour personne X». Comme le livre l’explique, c’est une fausse solution qui ne fera que ralentir votre progrès ou transférer le poids des objets aux autres. Je prends comme exemple mon père, qui a le don de m’apporter certains de mes dessins d’enfant chaque fois qu’il fait du ménage, pour que je choisisse ou non de les jeter. Clairement, il ne veut pas prendre la responsabilité de ce choix, mais ça ne fait que le transférer sur mes épaules. Sacré papa!

Un autre point est la suggestion de tout plier des vêtements. Nos grands garde-robes de style walk-in ne sont clairement pas chose commune au Japon, alors sentez-vous libre de continuer à utiliser vos cintres et votre espace comme bon vous semble, en intégrant les notions de pliages du livre pour ce qui va sur les tablettes et dans les tiroirs.

5. Respecter l’ordre des étapes

Je fais partie de plusieurs groupes KonMari sur Facebook. À tout coup, les gens qui ont de la difficulté à avoir du succès avec la méthode sont ceux qui passent des étapes, décident de trier en passant pièce par pièce plutôt que par catégorie d’objet, ne se débarrassent pas des objets rapidement, gardent plein d’objets «au cas ou», etc. Et après, ces gens se plaignent que la méthode ne fonctionne pas! Gang, si vous changez les étapes et les règles, vous n’êtes pas en train de faire la méthode KonMari.

6. Établir une date de tombée

Selon Kondo, on devrait avoir tout terminé en six mois. Le problème, c’est que c’est très facile d’étirer la sauce en remettant les tâches à plus tard sans se faire de plan. Pour aider, on peut utiliser l’app KonMari ou se fixer des rappels dans notre agenda.

7. Apprendre les techniques de pliage

Les différentes techniques de pliage de la méthode KonMari sont à la fois la meilleure et la pire chose du programme. Au début, on se dit «come on, je sais comment plier des bas.» Puis, on réalise que son tiroir à chaussettes est toujours en ordre 4 mois plus tard simplement parce qu’on a commencé à les plier en trois plutôt que d’en faire des boulettes. Je vous le dis : ça fonctionne!

via GIPHY

via GIPHY

8. Ne pas rechercher le minimalisme

Le but ultime de la méthode KonMari est d’avoir une maison heureuse, remplie d’objets utiles qui nous rendent joyeux. Il ne faut donc pas chercher à éliminer toutes nos possessions à la recherche d’un intérieur minimaliste à l’extrême. Ni avoir peur de garder des objets si ces derniers sont nécessaires et nous remplissent de joie!

9. Accepter la verticalité

Oui, c’est bizarre de plier ses t-shirts et ses chandails et de les ranger à la verticale, mais c’est vraiment important de le faire, car ça fonctionne! Quand on voit bien ses vêtements, on les porte plus. Pis en plus, on économise de la place.

10. Vider en premier, ranger ensuite

La pagaille causée par le tri donne parfois l’envie de commencer à tout ranger et réorganiser. Contrôlez cette envie! L’étape de l’évacuation des objets rapide est prioritaire pour vraiment avancer. Quand on aura vidé la maison, on pourra passer du temps à la rendre belle. De toute façon, c’est toujours plus agréable de terminer avec la partie la plus amusante!

Vous pouvez vous procurer le livre de Marie Kondo sur Amazon :

Je vous invite à vous abonner à ma chaîne YouTube, car je documenterai mon aventure Konmari dans mes vlogs!

Quelles sont vos résolutions en matière d’organisation pour 2017? Avez-vous planifié d’exécuter la méthode KonMari chez vous cette année? Si vous avez déjà essayé, avez-vous terminé?

Ce billet comprend des liens affiliés. 

Vous aimerez peut-être aussi

  • Anaïs Anaïs

    Merci pour ton article ! C’est vrai qu’il faudrait surement que je relise le livre, même si c’est dur d’accepter de se débarrasser de certains livres même si au fond on sait que l’on en a plus l’utilité.
    En tout cas j’ai hâte de voir la méthode appliquée dans l’un de tes prochains vlogs 🙂