Se mettre en forme, arrêter de fumer, manger mieux… Les résolutions se suivent et se ressemblent. Pour faire changement, je vous suggère des résolutions à mettre en pratique sur les médias sociaux. Ce sont des petites choses qui aideront non seulement votre quotidien, mais qui risquent aussi d’augmenter l’appréciation qu’ont les gens de vos différentes plateformes. Après tout, si on se concentre plus sur le côté «media» que «social» du propos, on risque vite de se parler seulement à soi-même!

Voici 10 résolutions que je vais moi-même mettre en pratique. J’espère qu’elles vous seront utiles!

1. Limiter les montées de lait

Dans la dernière année, j’ai arrêté de lire les publications des quelques personnes que j’aime beaucoup parce que leurs fils sont consacrés en majorité aux complaintes, montées de lait, et critiques négatives sans pistes de solutions. Je m’étais rendu compte que ce flot constant d’énergie négative affectait mon humeur. Je ne veux pas dire ici que tout devrait être parfait en tout temps, plein de licornes, de poudre de diamant et de réglisse à la fraise. Après tout, ça fait du bien d’exprimer ses frustrations. Je suggère plutôt qu’on prenne la résolution de choisir ses moments et de ne pas utiliser Facebook comme un burn book général pour absolument tout ce qui nous fait suer. Tout est une question de calibrage.

 

2. Répondre aux gens

Prenez la résolution de ne pas oublier le mot «social» dans l’expression «réseau social». Si les gens prennent la peine de vous parler sur Twitter ou de commenter vos photos sur Instagram, répondez-leur. Si on vous tag sur Facebook, réagissez. Tout le monde se fiche du nombre d’abonnés que vous avez ou que vous êtes doooonc bien occupé. Ne soyez pas au-dessus des chances de créer des relations d’amitié ou des liens sociaux. Prenez la résolution de traiter tout le monde comme des êtres humains en chair et en os même quand la relation n’est que numérique.

 

3. Remplacer l’indignation par l’action

Si une cause nous trouble ou nous touche, est-il si utile de surfer sur le dernier mot-clic associé à une crise sociale avec un tweet bien peaufiné ou de partager une vidéo où on se verse une chaudière d’eau glacée sur la tête? Parfois oui, parfois non. Cette année, posons davantage de gestes concrets, donnons notre temps et notre argent aux causes qui nous tiennent à coeur et faisons moins d’activisme de salon. Soyons du combat.

 

4. Être soi-même

J’ai déjà couvert l’achat d’abonnés et d’amis dans ce billet. Ici, je parle plutôt d’accepter une représentation plus authentique de qui nous sommes sur les médias sociaux. Si vous refusez les tags sur vos photos, cachez 70% de ce que les gens publient sur votre mur parce que ça ne correspond pas à l’image que vous souhaitez projeter, ou filtrez absolument toutes vos photos avec des apps qui vous font des traits vaporeux, c’est peut-être le temps de redescendre sur Terre. En 2015, prenez la résolution de ne pas avoir une vie aussi curated. Publiez cette photo de vous un peu cernée et sans maquillage, mais tellement heureuse au chalet avec vos amis. Laissez vos parents écrire des blagues sur votre mur Facebook. Osez votre vraie nature.

 

5. Ne pas reprocher aux gens de parler de ce qui les intéresse

On dirait que certaines personnes passent plus de temps à se plaindre de ce dont les gens qu’ils suivent parlent que d’échanger avec eux. Guess what : si quelqu’un a un gros projet qui connait du succès, un bébé, un nouvel animal de compagnie ou réalise enfin un voyage planifié depuis longtemps, il va en parler souvent. Ça s’applique aussi aux gens qui se plaignent de voir passer beaucoup de choses à propos d’un trending topic sur Twitter comme les Olympiques ou un gala. C’est la nature de Twitter, guys! Ici, la résolution sera la suivante : si on est énervé par ce qu’on voit, on passe à autre chose et on clique ailleurs plutôt que de se transformer en eyeroll humain.

 

6. Ne pas surcharger ses plateformes du même propos

En même temps, il faut savoir exercer un peu de retenue, tsé. Peut-être que douze photos du bébé en deux jours, c’est assez. Sinon, faites comme un de mes amis et ouvrez un groupe privé sur Facebook pour partager des photos de la petite en toute liberté avec des gens qui en redemanderont toujours plus. Et pas besoin de publier huit photos de l’Empire State Building de suite parce qu’on a enfin trouvé de la Wi-Fi dans le lobby de l’hôtel Mercer. Prenons la résolution de mieux éditer ce que l’on publie.

 

7. Cesser le vaguebooking

Non seulement c’est immature, mais ça ne règle rien et ça diffuse de la négativité. Prenez la résolution d’exprimer vos insatisfactions clairement et de manière un peu plus adulte. (Ou achetez un journal intime.) Je vous jure que ça vous fera du bien.

 

8. Écouter ce que les gens racontent plutôt que de chercher des occasions de se raconter soi-même

Si un ami se plaint d’avoir subit une nuit d’insomnie, la chose gentille à répondre est de lui demander s’il va bien, pas de lui expliquer à coups de «mon pauvre ami» que vous, vous n’avez pas dormi plus de 4h par nuit depuis la naissance de votre p’tit dernier. Et si une amie fait son check-in dans un restaurant, il est vraiment inutile de lui dire d’aller embrasser votre bon ami le chef Machin de votre part. Souhaitez-lui simplement une bonne soirée et suggérez-lui votre plat préféré. (Tsé si vous connaissez le chef, vous devez connaître la carte par coeur, hein.) Essayons de développer des rapports humains virtuels qui sont basés sur la compassion et l’échange.

 

9. Vérifier les faits avant de diffuser

«On sait jamais!» Cette phrase accompagne souvent des partages un peu farfelus de fausses nouvelles, déclarations inutiles au sujet des règles de Facebook et concours louches. L’affaire, c’est qu’on sait. Souvent. Et il ne sert absolument à rien d’exprimer à Facebook ce qu’il peut ou ne pas faire sur sa propre plateforme dont vous avez accepté les termes en vous inscrivant. En 2015, vérifiez vos sources et agissez comme les personnes intelligentes que je sais que vous êtes.

 

10. Décrocher un peu

Si vous êtes incapable d’aller à un concert sans publier trois vidéos Vine (que personne ne va aimer, en passant), que vous regardez votre Instagram sous la table pendant les soupers de famille, si vous publiez un tweet pour chaque bonne citation du conférencier que vous êtes en train d’écouter ou si vous commentez absolument tous les status Facebook de vos amis même si vous savez que vous n’apportez rien à la conversation (c’est à toi que je parle, ami qui fait toujours des «bonnes blagues» sur des demandes pratico-pratiques), c’est probablement le temps de décrocher un peu. Prenez la résolution de limiter votre consommation de réseaux sociaux à certains moments. Vous pouvez même inviter vos proches à vous lancer un YO si vous exagérez en leur présence.

Avez-vous des résolutions à ajouter à cette liste?

Pour d’autres idées et découvertes, suivez Tellement Swell sur Facebook.

 

Vous aimerez peut-être aussi