Alors qu’on annonce aux six mois que la mort du blogue est à nos portes, je constate plutôt l’inverse. Avec Facebook, Instagram et YouTube qui menacent constamment de changer la façon dont leurs usagers peuvent profiter de leurs réseaux, il est plus que jamais pertinent de lancer sa propre plateforme, celle dont nous décidons des règles. De nouveaux blogues naissent à tous les mois et de plus en plus de blogueuses tirent non seulement de la satisfaction personnelle à s’accomplir via leur blogue, mais aussi un certain revenu, que ce soit à travers des collaborations avec des marques ou des bannières publicitaires. Je remarque que plusieurs de ces nouvelles blogueuses se lancent dans l’aventure sans trop y être préparée et se découragent rapidement. Si j’admire le cran de celles qui osent, je crois qu’il est aussi bon de se poser certaines questions avant de cliquer sur le bouton «publier» pour la première fois. Je partage donc avec vous des conseils que j’aurais aimé recevoir il y a presque 10 ans, alors que je publiais mon premier billet sur mon premier blogue.

10 CONSEILS POUR LES BLOGUEUSES DÉBUTANTES

10_conseils_blogueuse-débutante-blogue

1. Comprends que tu te lances dans un gros projet

Si mettre en ligne un site après avoir réalisé son image de marque, programmé le modèle de mise en page et activé tout ça sur WordPress est un travail colossal, cela ne se compare en rien avec le vrai boulot : celui de l’alimenter régulièrement en contenu. C’est normal de manquer d’inspiration. C’est normal de prendre des pauses de temps en temps. Mais il demeure important pour un blogue d’offrir du contenu selon un horaire régulier. Je travaille encore moi-même à retrouver mon rythme de croisière après un été plutôt chargé. Mon truc : créer un calendrier de publications mensuel, qui me permet de réserver du temps pour la rédaction, pour prendre les photos, et pour faire les mises en ligne à chaque semaine.

2. Choisis bien ton nom

Trouver le nom de son blogue est plutôt difficile : non seulement doit-il être accrocheur et bien nous représenter, il doit traverser l’épreuve du temps. L’idéal est quelque chose de court et qui passe sans problème en format URL (Parlez-en à mon ami Véro qui avait nommé son blogue voyage «Belle d’Inde»). Quand tu auras choisi ton nom, fait l’exercice de l’utiliser pour te présenter. C’est un bon test pour voir si tu tiens du solide ou si le nom n’est pas assez fort. Par exemple, «Bonjour, je suis Marie de Passion Blouson» risque de mieux passer que «Bonjour, je suis Marie de Blouson, passion et trucs de fille au quotidien». Il faut aussi choisir un nom qui pourrait évoluer avec toi. Par exemple, quand j’ai choisi de lancer ce blogue 100% lifestyle après trois ans de blogue bouffe, il a fallut que je change de nom pour Tellement Swell, car La Pantry avait une connotation trop alimentaire.

3. Fais-toi connaitre

Si publier est important, l’amplification de tes billets est primordiale. Évidemment, tu te dois d’accompagner ton blogue d’une présence sur les médias sociaux et d’optimiser la SEO de tes billets pour qu’ils soient mieux référencés. Mais ne t’arrête pas là! Collabore avec d’autres blogues avec qui tu as des affinités, présente ton blogue via un communiqué envoyé aux agences qui représentent les marques qui t’intéressent, lance une newsletter… Bref, développe tout les canaux possibles qui mèneront les lecteurs vers ta plateforme.

4. Garde la tête froide

Si tu as du talent et de la détermination, tu seras vite remarquée par les marques et les boîtes de relations publiques qui cherchent à faire parler des produits de leurs clients. Tu recevras des échantillons, des cadeaux et des produits. Tu seras invitée à des événements exclusifs, à des lancements, ou à vivre des expériences extraordinaires. Ça fait un petit velours! C’est aussi dangereux si tu commences à prendre ça trop au sérieux. N’oublie pas que tu es un média, et non une célébrité. Ne joue pas non plus au jeu de «Pourquoi je n’ai pas reçu X, pourquoi je ne suis pas invitée à Y». Ça va te rendre très amère, très rapidement.

5. Sois transparente

Si on t’offre des produits à essayer, mentionne-le quand tu en parles. Si tu acceptes des sous pour parler d’une marque, indique-le clairement. Si tu es invitée à un spectacle ou à une ouverture, indique dans ton billet que tu étais à la représentation à titre de média. «Ouin, mais j’ai moins de likes sur mes photos Instagram et moins de partage de mes billets si j’indique que c’est une collaboration avec une marque…» C’est normal, non? C’est le prix à payer pour gagner ta vie comme blogueuse sans vendre ton âme. Tes lecteurs te feront encore plus confiance si tu leur donnes l’heure juste.

6. Reste curieuse et améliore-toi constamment

Parfois, je vais relire de très vieux billets sur un de mes anciens blogues et j’ai envie de planter ma tête dans le sable. Mais c’est un bon signe, ça veut dire que je m’améliore! Pour continuer à pondre des contenus toujours meilleurs, il faut regarder ailleurs pour trouver de l’inspiration et apprendre de nouvelles techniques. Prend l’habitude de découvrir de nouvelles fonctions sur ta caméra – il existe une foule de tutoriels sur YouTube. Va lire des billets sur les sites qui parlent du milieu des blogues. Et surtout, va lire ce que font les autres blogues dans ton domaine! Parce qu’on ne peut pas évoluer si on travaille en vase clos.

7. Développe ton groupe de soutien

Il peut être un peu intimidant d’entrer dans un univers ou plusieurs se sont taillé une place de choix. Dis-toi que même les blogueuses expérimentées ont leurs insécurités, leurs jours de page blanche et leurs moments de remise en question. Le meilleur truc pour passer à travers ces moments : te faire des complices parmi les blogueuses qui passent elles aussi par là. Il existe plusieurs groupes de soutien et d’échange sur Facebook, mais ils sont souvent privés. Je te suggère de démarrer ton propre groupe, où tu inviteras les amies blogueuses que tu te feras au fil des mois. Personnellement, les groupes qui m’aident le plus rassemblent une poignée d’amies blogueuses complices à qui je peux tout dire sans gêne et sans jalousie. Ensemble, on essaye d’aller au Next Level.

8. Réalise la quantité de travail qui t’attend

Bloguer – BIEN bloguer – c’est beaucoup de travail. Malgré l’image de la pique-assiette narcissique davantage préoccupée par ses selfies que par ses contenus que certains médias traditionnels aiment donner aux blogueuses, le fait est que c’est du boulot. On passe plus de temps assise en gris mou sur notre divan à taper sur notre laptop qu’à aller au bal en robe griffée. Élaboration de calendriers de contenu, rédaction de billets, prise de photos, mises en ligne, présence à des événements, gestion des demandes des boîtes de relations publiques, recherche, lectures, partage des contenus sur les médias sociaux… Facile, bloguer? Non. Sois prête à te relever les manches… et à adorer ça!

9. Ne mets pas la charrue avant les boeufs

Au moins une fois par mois, je reçois un courriel d’une personne qui souhaite savoir comment être invitée à des événements pour en parler sur son nouveau blogue… avant même d’avoir publié un seul billet. Ne sois pas cette personne. Si tu lances un blogue pour avoir des cadeaux, tu ne le fais pas pour les bonnes raisons.

10. N’oublie pas ce qui te passionne vraiment

Peut-être que tu as commencé à bloguer parce que tu avais envie de te raconter. Peut-être que tu avais envie de partager une passion pour la mode, pour la bonne bouffe ou pour les voyages. Au fil des mois, il peut arriver que tu perdes un peu le nord parce que tu as le goût d’essayer des choses différentes, ou parce que tu as accepté des contrats qui ne sont pas dans ta branche habituelle. Pour te recentrer, pense à comment tu exprimerais la ligne éditoriale de ton blogue et vois si ce que tu publies y correspond. Dans mon cas, c’est «Le luxe discret d’une vie remplie de belle choses». Ta ligne éditoriale devrait être le moteur qui fait avancer ton blogue dans la bonne direction.

Tu penses lancer ton blogue et tu as des questions? Laisse un commentaire sur ce billet et j’y répondrai!

 

Suis-moi sur les réseaux sociaux!
Abonnez-vous à l’Instagram du blogue
Aimez la page Facebook du blogue
Je suis sur Snapchat sous le nom Eve3000 (installez l’app, c’est vraiment l’fun!)
Suivez mon compte Instagram perso
Abonnez-vous à ma chaîne YouTube
Joignez-vous à moi sur Twitter

Vous aimerez peut-être aussi

  • Anaïs Voizard

    C’est exactement ce qu’il me fallait!! Tes explications sont claires et précises.Merci Eve.

    • Eve Martel

      Super!

  • Marie-Michèle Martel

    Salut Ève,
    Je lisais «Relaxe, c’est juste un blogue» et ça m’a menée ici. Dans le premier, tu dis qu’il faut alimenter son blogue pendant un an en visant la qualité. Mon objectif n’est pas nécessairement d’être invitée partout, mais je me demandais quand atteint-on le «standing» adéquat pour envoyer des communiqués aux organisations qui pourraient être intéressées par notre contenu. Est-ce après un an de bon travail pour avoir suffisamment de contenu ou est-ce après quelques mois? Je crois qu’il faut atteindre un niveau de confiance élevé pour pouvoir s’annoncer ainsi comme «expert» de son domaine et surtout afficher que son blogue est une référence. C’est quand même drôle à dire parce que si on ne se fait pas confiance, pourquoi bloguer. Mais bon. Je n’en suis pas encore là puisque mon blogue n’a que quelques mois, mais j’essaie de voir plus loin. 😉 Merci!

    • Eve Martel

      Le bon moment, c’est quand on aime ce qu’on fait, qu’on a l’audace de le faire, et qu’on sait qu’on va continuer. Là tu fais un peu l’inverse de ce que je recommande, en t’inquiétant à l’avance du moment où tu devrais contacter des agences, alors que tu exprimes aussi que tu dois travailler ton output et que ton blogue est très jeune. 🙂 Et il n’y a pas de chiffre magique. Je te suggère vraiment de te concentrer sur tes contenus, et le reste va venir tout seul quand tu seras rendue là. Bonne continuation!

  • maurine G

    Salut, je pense depuis quelques mois a me lancer mais j’ai un doute,est ce normal de se demander si on va y arriver? Je ne suis pas très bonne pour rédiger un long article..j’aime le milieu du nails art et aussi des cosmetiques maison mais je me dis peut etre que je ne suis pas assez bonne pour cela, cest normal ou bien il faut etre certain de son talent pour commencer?
    Merci 🙂

    • Eve Martel

      C’est normal de se demander si on y arrivera. On peut avoir certains doutes, mais ça prend aussi beaucoup de détermination. Ne te pose pas trop de questions sur ton talent, mais assure toi d’avoir envie de travailler fort pour t’améliorer. Aussi, c’est préférable de choisir quelque chose qu’on aime, so si tu n’aimes pas écrire, je ne te conseil pas de t’ouvrir un blogue, c’est pas mal inévitable que tu auras à faire de la rédaction. Mais tu pourrais y prendre goût, on ne sait jamais. Bonne chance!

  • Selma Ait Bella

    Avant tout, je tiens à vous remercier énormément @evemartel:disqus pour ces conseils !
    Je bosse actuellement autant que « responsable marketing junior », je suis passionnée par le marketing et par le « théâtre , 7ème art, télé « .
    D’ailleurs, j’ai choisi ce domaine parce que j’ai toujours cru qu’il me permettra de vivre ma passion parce que en étant proche des médias de mass, des relations publiques et des célébrités me raccourcirait le chemin.
    Mais au fil du temps, je me suis rendue compte que j’aimerai réaliser mes créations artistiques moi-même et selon mes propres règles tout en alliant mon métier et ma passion pour me faire plaisir et partager ce plaisir avec les internautes .
    Maintenant je ne sais pas en quoi puis-je être blogueuse à part « lifestyle, beauty, voyages.. » je vois qu’il y en a beaucoup aujourd’hui et ça sera difficile de me démarquer??
    Qu’est-ce que vous me suggérez comme domaine ??
    Je vous remercie d’avance !